VATICAN - Rencontre du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples avec les prêtres et les religieux de l’Archidiocèse de Malabo

vendredi, 19 mai 2017 filoni   eglises locales   prêtres   religieuses  

Malabo (Agence Fides) – « Je suis content d’être dans ce beau pays, terre d’une Eglise jeune et prometteuse, pour une deuxième visite pastorale… J’ai choisi de débuter mon séjour par cette rencontre afin d’entrer en contact avec l’Eglise locale par le biais de ses agents pastoraux. Vous êtes les principaux protagonistes de la vie de l’Eglise et de sa mission en Guinée équatoriale ». C’est en ces termes que s’est exprimé S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, en rencontrant ce matin les prêtres, les religieux et les religieuses de l’Archidiocèse de Malabo, premier acte de sa visite pastorale en Guinée équatoriale (voir Fides 17/05/2017).
Le Cardinal a mis en évidence les aspects encourageants de la situation ecclésiale locale – dynamisme et croissance de la foi, intérêt renouvelé pour l’Evangile et la mission – fruit de l’action des prêtres et des religieux, sans pour autant garder le silence sur un certain nombre de problèmes, tels qu’une vie spirituelle médiocre du clergé, les divisions, les rancoeurs et le carriérisme présent chez les prêtres et les consacrés. « En tant que prêtres et religieux, responsables de l’Eglise locale – a rappelé le Cardinal – vous êtes appelés à être « le sel et la lumière » au sein de cette société, en suivant l’exemple de Jésus Bon Pasteur. Vous devez vivre fidèlement et avec joie votre identité sacerdotale et religieuse ».
Par la suite, le Préfet du Dicastère missionnaire a réaffirmé que « l’Eglise, par sa nature, est missionnaire. Pour ce motif, l’évangélisation constitue une priorité », soulignant que l’Exhortation apostolique Evangelii Gaudium « devrait constituer la référence pour l’Eglise à Malabo et dans toute la Guinée équatoriale, appelée dans le même temps à un chemin de conversion et à un fort engagement en faveur de l’évangélisation ».
« Il faut annoncer le Christ, aller jusque dans les périphéries » a exhorté le Cardinal en soulignant en particulier la valeur du témoignage et trois aspects lui étant liés : la vie spirituelle, morale et pastorale. « La vie spirituelle du prêtre et du religieux doit être animée et guidée par l’Esprit de Dieu qui nous conduit à la sainteté, perfectionnée par la charité » ; « le prêtre et les religieux accueilleront le célibat comme une décision libre et pleine d’amour devant être continuellement renouvelée, en étant conscients de la faiblesse de leur propre condition humaine » ; « pour dédier toute leur vie et toutes leurs forces au service de l’Eglise, nous avons besoin de la charité pastorale de Jésus qui a donné Sa vie pour Son troupeau. Nous devons imiter Jésus dans Son don de Soi et dans Son service ». Le Préfet du Dicastère missionnaire a enfin remercié les prêtres et les religieux « pour le zèle accordé à l’évangélisation », les encourageant en disant : « Allons de l’avant, animés par l’amour commun pour le Seigneur et la Sainte Mère Eglise ».
Au terme de la rencontre, le Cardinal Filoni a célébré la Messe pour les prêtres, les religieux et les religieuses en la Cathédrale Sainte Isabelle de Malabo. « Amour et don de soi sont deux termes qui émergent des lectures de ce jour, lesquelles proposent un enseignement précieux et utile sur la manière dont se comporter et se rapporter au sein de la communauté ecclésiale, sacerdotale et religieuse » a-t-il mis en évidence dans son homélie, avant de rappeler que « la vocation chrétienne, sacerdotale et religieuse constitue un don gratuit de Dieu. Ce choix n’est fait ni pour des mérites ni pour des conditions sociales ou culturelles de haut niveau. Elle fait partie du mystère même de Dieu, riche en miséricorde et plein d’amour. Ainsi, doit-elle être comprise et vécue avec une vraie foi et une charité active ».
Dans le cadre de la vie communautaire, « ceux qui cherchent leur bonheur vivent dans l’égoïsme et s’éloignent de l’amour. Ceux, en revanche, qui désirent vivre dans l’amour doivent renoncer à leur bonheur propre et s’ouvrir aux autres ». Le Cardinal a poursuivi : « Contre les divisions qui peuvent exister dans vos communautés, contre les rivalités, l’exclusion et le rejet de l’autre à cause de diversités ethniques, de classes, de religion ou d’opinion, je vous exhorte à accueillir le message d’amour de Jésus, qui embrasse, Se donne et pardonne ».
Le Cardinal Filoni a conclu son homélie en recommandant d’imiter le Saint Curé d’Ars « qui éduquait ses paroissiens surtout au travers du témoignage de sa vie. Son cœur était profondément enraciné dans l’amour de Dieu et de ses frères ». (SL) (Agence Fides 19/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network