Missionnaires assassinés

EUROPE/ITALIE - Clôture de la phase diocésaine de la Cause de Béatification du Père Ramin, missionnaire martyr

Monday, 27 March 2017

Padoue (Agence Fides) – Le 25 mars s’est conclue la phase diocésaine de la Cause de Béatification du Serviteur de Dieu Père Ezechiele Ramin, missionnaire combonien (MCCJ), tué au Brésil le 24 juillet 1985. L’acte officiel a eu lieu dans sa Paroisse d’origine, Saint Joseph, à Padoue, en présence des membres du Tribunal ecclésiastique diocésain, de représentants des Comboniens, de missionnaires et de nombreux fidèles. Les actes du procès seront désormais remis à la Congrégation pour la Cause des Saints.
Né à Padoue le 9 février 1953, Ezechiele Ramin entra chez les missionnaires Comboniens en 1974 pour émettre ses premiers vœux le 5 juin 1976. Il poursuivit sa formation au travers d’expériences en Ouganda, aux Etats-Unis et au Mexique. Le 15 mai 1980, il émettait ses vœux perpétuels et le 28 septembre de cette même année, il était ordonné prêtre en Italie. Le 20 janvier 1984, il arriva au Brésil avant d’être par la suite destiné à Cacoal in Rondonia, où il prend à cœur la problématique indigène de la répartition des terres. Le 24 juillet 1985, il est tué dans une embuscade alors qu’il revient d’une rencontre avec des paysans qui avaient occupé des terrains et auxquels il avait demandé de se retirer. Peu de jours plus tard, le Saint Pape Jean Paul II parlera de lui comme d’un « martyr de la charité ».
Selon les informations parvenues à l’Agence Fides en provenance du Brésil, à plus de trente ans des faits, « la mémoire du Père Ramin est encore très vive, surtout chez les populations indigènes, les agriculteurs et les personnes les plus simples. Sa figure anime et illumine encore la foi et l’engagement des communautés chrétiennes et des organisations populaires » (voir Fides 03/09/2015). (SL) (Agence Fides 27/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network