ASIE/INDE - Interruption d’une prière à l’église de la part d’extrémistes hindous en Uttar Pradesh

lundi, 10 avril 2017 liberté religieuse   minorités religieuses   hindouisme   violence  

New Delhi (Agence Fides) – « L’interruption de la prière dans une église a constitué un acte méprisable qui ne doit pas demeurer impuni » a déclaré à Fides John Dayal, activiste catholique des droits fondamentaux et Secrétaire général du All India Christian Council, en commentant l’irruption d’un groupe d’extrémistes hindous dans une église protestante de l’Uttar Pradesh intervenue le 7 avril dernier. Les assaillants étaient membres du groupe connu sous le nom de Yuva Vahin, créé en 2002 par le responsable hindou Yogi Adityanath, actuel Premier Ministre de l’Etat de l’Uttar Pradesh.
« Le gouvernement devrait adopter les mesures nécessaires et les précautions ad hoc afin de maintenir la paix et l’ordre et de faire en sorte que les minorités chrétiennes ne soient pas incommodées ou menacées » a déclaré M. Dayal, membre du Conseil national pour l’Intégration du gouvernement indien.
Selon ce qu’indique la police, les extrémistes ont interrompu une liturgie à laquelle participaient plus de 150 personnes, dont 11 touristes américains, se plaignant du fait que l’événement constituait une cérémonie en vue de la conversion religieuse.
Le groupe Yuva Vahin a déposé plainte contre Yohannan Adam, pasteur de l’église en question, qui se trouve dans le district de Maharajganj, où avait lieu la prière, l’accusant de convertir les hindous au Christianisme. La police a déclaré qu’une enquête était en cours sur les événements.
Selon Krishna Nandan, responsable hindou du groupe Yuva Vahin, « la présence de citoyens américains indique que de nombreux hindous innocents et ignorants étaient convertis par les missionnaires, qui les ont attiré avec l’argent pour changer de religion ». Les autorités chrétiennes ont rejeté les accusations de conversion, les qualifiant de « absolument privées de fondement ».
Au début de cette année, les activistes hindous de Yuva Vahin ont réalisé une action similaire aux dépens de la Full Gospel church de Gorakhpur, accusant les chrétiens de prosélytisme. (SD-PA) (Agence Fides 10/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network