ASIE/INDE - Premiers commentaires du Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires à propos d’une visite apostolique du Pape en Inde et au Bangladesh en 2017

jeudi, 6 octobre 2016 violence   pape   paix   guerres   prière   minorités religieuses  

Bangalore (Agence Fides) – « Nous attendons avec joie le Pape comme messager de paix alors que la nation traverse la crise du Kashmir. Il s’agirait d’une bénédiction pour le pays. Sa présence pourrait susciter beaucoup d’émotion et défaire des nœuds ». C’est ce que déclare à Fides le Père Faustine Lobo, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires en Inde. Le Pape François, sur le vol le ramenant à Rome de son voyage en Géorgie, a en effet déclaré que « un voyage en Inde et au Bangladesh en 2017 est presque sûr ».
« Nous l’attendons comme une grâce pour l’Inde. Après la canonisation de Mère Teresa, il s’agirait d’un autre moment important pour nous. En ce moment, nous avertissons l’urgence de la paix alors que nombre sont ceux qui sont préoccupés par l’escalade au Kashmir. Le Pape nous rappelle que seule la paix est sainte et qu’il n’existe pas un Dieu de la guerre » relève le Directeur. En ce qui concerne la situation intérieure de l’Eglise en Inde, « par sa présence, le Pape viendrait rappeler à toute la société, parfois traversée par des ferments de haine envers les minorités religieuses, que les catholiques indiens vivent et oeuvrent seulement pour le bien commun du pays » conclut le Père Lobo.
Selon des sources de Fides, les formalités nécessaires à l’arrivée du Pape ont été accomplies. En avril dernier, une délégation conduite par S.Em. le Cardinal Baselios Cleemis, Président de la Conférence épiscopale indienne inter rituelle, a demandé au Premier Ministre, Narendra Modi, d’adresser une invitation officielle au Pape François. Le Cardinal avait également confirmé avoir, lui aussi, invité le Pape à visiter l’Inde. Le dernier Pape à se rendre en Inde a été Saint Jean Paul II qui se rendit à Goa en février 1986. (PA) (Agence Fides 06/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
violence


pape


paix


guerres


prière


minorités religieuses