ASIE/INDE - Pasteur protestant et fidèles roués de coups

vendredi, 10 juin 2016 minorités religieuses   liberté religieuse   hindouisme   violence  

Facebook

New Delhi (Agence Fides) – Le pasteur chrétien protestant Alvish Bara a été roué de coups avec d’autres fidèles par un groupe de 20 militants des groupes extrémistes hindous avant d’être arrêté par la police de l’Etat de Chhattisgarh. Ainsi que cela a été indiqué à Fides par le Global Council of Indian Christians, les militants ont fait irruption sans raison lors de la célébration dominicale de la communauté, le 5 juin, dans le district de Balrampur. Les militants ont accusé le pasteur de procéder à des « conversions forcées », recourant ensuite à la violence physique contre lui et d’autres fidèles. Les extrémistes ont obligé le pasteur à les suivre au commissariat de police, le malmenant durant le parcours. Les assaillants ont ensuite déposé plainte contre lui, la police l’arrêtant pour le relâcher par après sous caution. « L’Inde est un pays laïc et le pasteur Alvish Bara ne menait aucune activité criminelle » affirme le GCIC dans une note envoyée à Fides.
Un autre épisode a perturbé les chrétiens indiens. Récemment, des extrémistes hindous ont roué de coups 29 chrétiens qui refusaient s’abjurer leur foi au Christ et de se convertir à l’hindouisme, détruisant différentes maisons appartenant à des chrétiens dans le village de Katholi, toujours dans l’Etat de Chhattisgarh.
Au cours de ces derniers jours, par ailleurs, des vandales ont détruit la statue de Saint Antoine dans la chapelle de Kandlur, sur le territoire du Diocèse d’Udupi, dans l’Etat du Karnataka. (PA) (Agence Fides 10/06/2016)




Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network