ASIE/TURQUIE - Nouvelles interférences et pressions dans le processus d’élection du nouveau Patriarche arménien apostolique de Constantinople

mardi, 17 octobre 2017 eglises orientales   minorités religieuses   proche-orient  

Wikipedia

Istanbul (Agence Fides) – L’archevêque Karekin Bekdjian, actuel locum tenens du Patriarche arménien apostolique de Constantinople, a envoyé, au début du mois d’octobre, une lettre aux possibles candidats à la charge de Patriarche, dans le cadre du processus en cours visant à choisir le successeur de Mesrob II Mutafyan, Patriarche arménien apostolique de Constantinople jeune et entreprenant rendu inapte par une maladie inguérissable l’ayant frappé en 2008. Les potentiels candidats doivent être nés en Turquie ou dans tous les cas appartenir à une famille de nationalité turque. Or seuls 11 membres du clergé patriarcal répondent à ce critère de sélection.
Entre temps, des épisodes se succèdent faisant penser à un boycott tacite du processus d’élection patriarcale en cours de la part des institutions turques. Le dernier signal allant en ce sens provient des déclarations de Bedros Sirinoglu, Président de la Fondation de l’hôpital arménien Surp Pırgic, qui ne cache pas disposer de contacts à haut niveau au sein des institutions nationales. Selon lui, les organes turcs n’apprécient pas que le processus de nomination soit géré en sa qualité de locum tenens par l’archevêque Karekin Bekdjian. Ce dernier a répondu aux déclarations de Bedros Sirinoglu en indiquant n’avoir reçu aucun signal officiel de défiance de la part des institutions turques, même s’il est confirmé que les lettres officielles adressées fin août par le Patriarcat arménien aux autorités turques afin de solliciter la reprise des procédures visant à l’élection du nouveau Patriarche n’ont pas encore reçu de réponse. (GV) (Agence Fides 17/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network