VATICAN - Angelus du Pape : « Pas de mission chrétienne à l’enseigne de la tranquillité »

lundi, 26 juin 2017 françois   animation missionnaire   martyrs   persécutions  

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Il n’existe pas de mission chrétienne à l’enseigne de la tranquillité ! Les difficultés et les tribulations font partie de l’œuvre d’évangélisation » a rappelé le Saint-Père François avant de réciter la prière mariale de l’Angelus avec les fidèles et les pèlerins rassemblés Place Saint-Pierre hier, Dimanche 25 juin. Se référant à la péricope évangélique du jour (cf. Mt 10, 26-33), dans laquelle le Seigneur prépare Ses disciples à affronter les épreuves et les persécutions qu’ils rencontreront dans leur mission, le Pape a souligné que « aller en mission n’équivaut pas à faire du tourisme ».
« L’envoi en mission de la part de Jésus ne garantit pas le succès aux disciples – a expliqué le Pape – tout comme il ne les met pas à l’abri d’échecs et de souffrances. Ils doivent prendre en considération la possibilité du refus comme de la persécution. Ceci épouvante un peu mais c’est la vérité. Le disciple est appelé à conformer sa propre vie au Christ, qui a été persécuté par les hommes, a connu le rejet, l’abandon et la mort en croix… Nous devons considérer ces difficultés comme la possibilité d’être encore davantage missionnaires et de grandir dans cette confiance envers Dieu, Notre Père, qui n’abandonne pas Ses enfants à l’heure de la tempête. Dans les difficultés du témoignage chrétien dans le monde, nous ne sommes jamais oubliés mais toujours assistés par la sollicitude prévenante du Père ».
Le Pape a ensuite continué : « De nos jours également, la persécution envers les chrétiens est présente. Nous prions pour nos frères et sœurs qui sont persécutés et nous louons Dieu parce que, malgré cela, ils continuent à rendre témoignage avec courage et fidélité à leur foi. Leur exemple nous aide à ne pas hésiter à prendre position en faveur du Christ, en Lui rendant témoignage courageusement dans les situations de chaque jour, y compris dans des contextes apparemment tranquilles… Le Seigneur nous envoie, à notre époque aussi, comme des sentinelles au milieu de personnes qui ne veulent pas être réveillées de la torpeur mondaine qui ignore la Parole de Vérité de l’Evangile, en se construisant leurs propres vérités éphémères. Si nous allons ou vivons dans ces contextes et que nous proclamons les Paroles de l’Evangile, cela gêne et les personnes ne nous regarderons pas d’un bon œil. Mais en tout cela, le Seigneur continue à nous dire, comme Il le disait aux disciples de Son temps : « N’ayez pas peur ! » ». (SL) (Agence Fides 26/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network