AMERIQUE/MEXIQUE - Affrontements armés, violences et menaces et mort d’un autre journaliste

jeudi, 18 mai 2017 violence   faim   evêques   travail   criminalité  
Affrontements armés en Oaxaca, violences et menace

Affrontements armés en Oaxaca, violences et menaces et mort d’un autre journaliste

Oaxaca (Agence Fides) – « Oaxaca souffre de la violence de la criminalité organisée comme jamais auparavant et pour la combattre sans retard, il faut un fort engagement et des actions coordonnées des trois niveaux de gouvernement » a déclaré à la presse locale, S.Exc. Mgr Arturo Lona Reyes, Evêque émérite de Tehuantepec (Oaxaca), interrogé sur les faits violents du 15 mai dernier. Ce jour-là, dans les rues de la ville, se sont affrontés de manière violente des membres de la Confédération des Travailleurs et du Syndicat des transports Liberté, les affrontements s’étant soldés par un mort et de nombreux blessés.
« Je suis fortement préoccupé par l’augmentation de la criminalité dans la zone, où la tranquillité d’entant dont jouissaient les citoyens pacifiques a été balayée par l’angoisse et par la peur, y compris en ce qui me concerne personnellement dans la mesure où, aujourd’hui, pour des motifs de sécurité personnelle, j’ai dû changer de logement, me transférant dans une zone plus sûre » a admis l’Evêque selon la note parvenue à Fides.
Mgr Lona Reyes a rappelé qu’en groupe, il est plus facile de combattre la criminalité, en ce que « les efforts isolés ne sont pas efficaces » a déclaré l’Evêque, félicitant les nouvelles autorités nommées au sein de la zone.
Samedi dernier 13 mai, dans la Sierra Sud de Oaxaca, a eu lieu également un affrontement armé entre deux groupes qui a fait deux morts et de nombreux blessés, des faits sur lesquels est en cours une enquête de la part de la police et du Parquet.
Toujours à Oaxaca, 7 sites de nouvelles en ligne ont été congelés hier pendant toute la journée suite à l’assassinat d’un autre journaliste dans la ville. Une marche de protestation a également été organisée par une vingtaine de journalistes qui ont dénoncé le sixième meurtre d’un collègue au cours de cette année. (CE) (Agence Fides 18/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network