ASIE/INDE - La Pastorale des Jeunes en Inde

jeudi, 3 novembre 2016 jeunes   eglises locales   evangélisation  

Trivandrum (Agence Fides) – « A quoi sert et comment bâtir la Pastorale des Jeunes en Inde ? A cette question ne doit pas être apportée l’habituelle réponse pessimiste selon laquelle « la jeunesse va actuellement à la dérive ; la foi n’intéresse pas les jeunes ; ils sont détournés du bon chemin par la culture et la technologie ». En tant que Conférence épiscopale, nous désirons plutôt donner une vision positive : l’aigle ne cherche pas un refuge lorsqu’il pleut parce qu’il vole au-dessus des nuages. Nous voulons que nos jeunes soient comme des aigles, en ne devenant pas victimes des problèmes mais qu’ils planent au-dessus des problèmes, en volant haut dans le ciel de la vie » : c’est en ces termes que l’Evêque de Jalandhar, S.Exc. Mgr Franco Mulakkal, Président de la Commission pour les jeunes de la Conférence des Evêques latins d’Inde (CCBI), s’est exprimé dans son intervention devant la IV° Conférence nationale de la Jeunesse tenue ces derniers jours à Trivandrum, dans l’Etat du Kerala. Ainsi que l’a appris Fides, à la conférence en question ont participé plus de 150 représentants des Eglises locales, prêtres, laïcs, jeunes, animateurs diocésains d’associations et de mouvements, envoyés par la Commission pour les jeunes de la Conférence des Evêques latins d’Inde (CCBI).
Dans le cadre de cette réunion, ont été évoqués les programmes et les méthodes de Pastorale des jeunes appliqués dans les Paroisses et des modalités permettant de relier les jeunes à la communauté paroissiale, en insérant la question au sein de la plus vaste condition de la jeunesse en Inde. « Les jeunes d’aujourd’hui – a remarqué S.Exc. Mgr Franco Mulakkal – représentent les familles de demain et ces familles forment la communauté paroissiale. Même si les jeunes constituent la majorité de la population indienne, les programmes sociaux, éducatifs et professionnels permettant de les insérer au sein du tissu social font défaut. Ceci vaut également pour l’Eglise. Les jeunes sont rarement impliqués dans la Pastorale de l’Eglise et ceci se traduit par la difficulté d’incarner les valeurs de l’Evangile en Inde. Il est important que les Paroisses développent une Pastorale inclusive de la composante jeune de la communauté. Pour cela – a-t-il conclu- il est souhaitable que chaque Paroisse construise une Pastorale accueillante et amicale envers les jeunes ». (PA) (Agence Fides 03/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network