ASIE/PAKISTAN - Avocat chrétien défenseur des victimes des applications abusives de la loi sur le blasphème contraint à renoncer à son activité

samedi, 9 juillet 2016 blasphème   minorités religieuses   liberté religieuse   islam   violence  

LEAD

Maitre Gill, sur la gauche

Lahore (Agence Fides) – Maître Sardar Mushtaq Gill, avocat chrétien pakistanais de Lahore et activiste des droits fondamentaux, Président de l’ONG Legal Evangelical Association Development (LEAD) a été contraint à renoncer à son activité professionnelle et à se retirer dans un lieu inconnu aux vues des pressantes menaces de mort qu’il avait reçu ces derniers temps. L’avocat, comme indiqué plusieurs fois par le passé à l’Agence Fides, avait assuré la défense et aidé de nombreuses victimes des applications abusives de la loi sur le blasphème ainsi que de nombreux chrétiens subissant des abus et des discriminations. Ainsi qu’il l’a indiqué à Fides, en motivant ce choix difficile, l’avocat est préoccupé en particulier pour les membres de sa famille qui avaient, eux aussi, reçu des menaces.
Maître Sardar Mushtaq Gill défendait les droits des minorités religieuses et en particulier des chrétiens pakistanais. On citera parmi les procédures judiciaires auxquelles il a participé celle relative à Shama et Shahzad Masih, les deux époux chrétiens brûlés vifs par une foule de musulmans qui les accusaient de blasphème. « Malgré sa plainte et le besoin urgent de protection, sa demande de mesures de sécurité a été ignorée par les autorités » affirme une note de l’ONG LEAD. (PA) (Agence Fides 09/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network