AMERIQUE/CHILI - Personnes âgées conscientes de leurs droits : un murales de six mètres pour attirer l’attention

jeudi, 16 juin 2016 justice   santé   coopération  
Personnes âgées devant le Murales

CEC

Personnes âgées devant le Murales

Santiago (Agence Fides) – Dans le cadre de la Journée mondiale de la conscience concernant les abus perpétrés sur les personnes âgées, le Vicariat pour la Pastorale sociale Caritas de l’Archidiocèse de Santiago du Chili a rassemblé hier quelques 50 personnes âgées qui ont subi une forme ou l’autre de mauvais traitement afin qu’au travers d’un murales de plus de 6 mètres réalisé par leurs soins, elles puissent exprimer leurs requête de respect.
Dans la note envoyée à Fides par la Conférence épiscopale chilienne, le responsable de la Caritas, le Père Andrés Moro, explique : « La pastorale des personnes âgées à Santiago accompagne plus de 600 clubs du troisième âge et veut promouvoir la conscience d’eux-mêmes et de leurs droits. Ainsi, voici deux ans, nous avons établi une liste de droits dont nous souhaitons qu’elle soit discutée au Parlement, de manière à ce qu’il soit possible d’élaborer une loi sur les droits des personnes âgées ».
Le prêtre ajoute : « Nous voulons inviter les communautés à prendre conscience du fait que les abus à l’encontre des personnes âgées constituent un dommage non seulement pour elles-mêmes mais pour l’ensemble de la communauté. Les personnes âgées ont beaucoup à donner et ce murales constitue un signe au travers duquel nous désirons attirer l’attention sur le travail effectué en vue de cette prise de conscience ».
Selon des données non officielles, le nombre des personnes de plus de 75 ans représente au Chili 4% de la population totale. L’indice de dépendance démographique devrait passer de 57,2 en 2005 à 60,0 en 2020. Cela signifie que, pour cent personnes potentiellement actives, 60 sont à charge – enfants de moins de 15 ans et adultes de plus de 60 ans. (CE) (Agence Fides 16/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network