VATICAN - L’Eglise au Vietnam appelée à un « cheminement de conversion et à un engagement fort en faveur de l’évangélisation »

mardi, 20 janvier 2015

Hanoi (Agence Fides) – L’exemples des Saints André Dung-Lac, prêtre, et de ses 26 compagnons martyrs, a été indiqué ce matin aux prêtres de la région de Hanoi par S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, lors de la rencontre qu’il a eu avec eux. « Comme prêtres et responsables de vos Eglises au Vietnam, vous êtes appelés à être «Sel et lumière » dans votre société. Imitez l’héroïsme de vos ancêtres martyrs et soyez leurs dignes successeurs ».
Le Cardinal a ensuite souligné combien le thème de l’Evangélisation est encore aujourd’hui important et que l’Exhortation apostolique Evangelii Gaudium « devrait constituer un point de référence pour l’Eglise du Vietnam, appelée en même temps à un cheminement de conversion et à un engagement fort en faveur de l’évangélisation ».
Dans son discours, le Préfet du Dicastère missionnaire a parlé avant tout de la vie spirituelle parce que « le sacerdoce n’est pas un métier ou un travail bureaucratique qu’on peut faire en un instant et c’est terminé. Le sacerdoce c’est « un style de vie » et non un emploi (…) Pour vivre pleinement l’identité sacerdotale, la vie spirituelle du prêtre doit être liée à la prière, à l’écoute de la Parole de Dieu ». Il a réaffirmé ensuite l’importance du célibat sacerdotal, soutenu par un rapport fraternel avec les autres prêtres et avec l’Evêque, « père et chef de l’Eglise locale ».
Enfin, il s’est attardé sur la vie pastorale : « Pour consacrer toute sa vie et toutes ses forces au service de l’Eglise, nous avons besoin d’avoir la charité pastorale de Jésus qui a donné sa vie pour son troupeau. Nous devons imiter Jésus dans la donation de soi-même et dans son service (…) L’objet de prédilection de la charité pastorale sont les pauvres, les marginaux, les petits, les infirmes, les pécheurs et les incrédules. Dans les grandes villes, ensuite, il faut prêter attention aux immigrés et aux « esclaves » modernes ». (SL) (Agence Fides 20/01/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network