http://www.fides.org

Dépêches

2014-04-10

AFRIQUE/SIERRA LEONE - Service de pédiatrie fonctionnel et coloré au sein du nouvel hôpital de Pujehun

Pujehun (Agence Fides) – Le nouvel hôpital de Pujehun, le district le plus méridional de Sierra Leone, a été construit en 2010 et c’est là que se trouvent des services de maternité et de pédiatrie. Le long de la route, se trouve le Main Hospital, le vieil hôpital public où sont présents les autres services pour le traitement des adultes et où un seul médecin sierra léonais dessert l’ensemble du district, même si ce dernier compte 6 centres de santé et 72 unités périphériques qui servent de filtre. Dans le nouveau complexe hospitalier, travaillent un chirurgien pédiatrique, un pédiatre, deux sages-femmes, un technicien anesthésiste et environ 25 infirmières, tous bénévoles de l’ONG italienne Médecins avec l’Afrique CUAMM.
A l’Agence Fides est parvenu le témoignage du Dr. Vito Sgro, pédiatre en service à l’hôpital depuis le début mars. « Avant de vous décrire la salle de mon service de pédiatrie – écrit le médecin – je désire vous donner quelques nouvelles concernant l’hôpital dans lequel a été transféré l’ensemble des services de maternité et de pédiatrie. Le style architectural utilisé est très discutable. Le toit est en effet ouvert, permettant ainsi à l’air et à la lumière d’entrer facilement, rendant possible la croissance d’une végétation intérieure florissante. Lors de l’arrivée des premières pluies torrentielles – qui se poursuivent actuellement – l’eau a commencé à entrer de façon massive dans les chambres des patients et du personnel. On a alors cru bon de couvrir l’ensemble de l’édifice avec un toit en tôles ondulées grises qui empêchent totalement l’entrée de la lumière. Le vaste patio interne, qui aurait dû rappeler la forêt pluviale environnante dont toute la Sierra Leone est riche, apparaît aujourd’hui aride et gris ».
Le Dr. Sgro raconte ensuite quelques faits concernant son service de pédiatrie. « Sur le périmètre externe de l’ensemble de la construction, se trouvent différentes chambres de vastes dimensions et bien illuminées, constamment exposées au soleil et, pour cette raison, soumises à des températures véritablement insoutenables dans l’après-midi. Le manque de rideaux aux vastes fenêtres rend l’environnement véritablement insalubre. C’est là qu’intervient la liberté d’entreprise. Avec l’accord de mon chef de projet, j’ai demandé un devis pour l’installation aux fenêtres de rideaux de couleurs vives et surtout en vue de la peinture de l’ensemble des murs de l’une des salles, la plus grande pour l’instant, à l’aide de couleurs pastelles et de représentations de scènes de la vie africaine, d’animaux de la savane, de scènes de pêche, de chasse, de cieux étoilés etc. Le personnel est enthousiaste et moi aussi. Il existe une grande fermentation. Chacun suggère le nom d’un ami, artiste valide, et nous avons hâte que les travaux commencent ! » ajoute le Dr. Sgro, qui compte sur le soutien de tous les amis qui désirent aider ces personnes en menant à bien ce projet « à tout prix et même seul si nécessaire ». (AP) (Agence Fides 10/04/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network