http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-19

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Prise de la capitale de l’Etat de Jonglei de la part des rebelles. Selon des sources de l’Eglise, « la situation est très dangereuse »

Juba (Agence Fides) – « Le pays va dans une direction vraiment dangereuse, vers un conflit de type ethnique même s’il faut préciser que la question ethnique est manipulée à des fins de pouvoir » déclarent à l’Agence Fides des sources de l’Eglise locale depuis le Soudan du Sud, bouleversé par l’affrontements entre unités militaires fidèles au Président Salva Kiir et unités s’étant rebellées et soutenant l’ancien Vice-président Riek Machar.
Les autorités de Juba ont annoncé que la ville de Bor, capitale de l’Etat de Jonglei, était tombée entre les mains d’une unité de l’armée qui a déserté en faveur de Machar. « Du point de vue ethnique, cet Etat est mixte, bien qu’y prévale l’ethnie Nuer, celle de Machar » déclarent nos sources. « La dérive ethnique du conflit s’est déjà vue au cours des affrontements des 15 et 16 décembre dans la capitale, Juba, lorsque différentes personnes ont été tuées sur la base de leur appartenance ethnique ».
« Le danger est que le conflit ne s’étende à d’autres zones du Soudan du Sud et c’est pour cela que les principales confessions chrétiennes du pays, l’Eglise catholique, la communion anglicane et l’église presbytérienne, ont immédiatement lancé des appels au calme et à la réconciliation, invitant tout un chacun à éviter de durcir le conflit » concluent nos sources. (L.M.) (Agence Fides 19/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network