http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-27

AFRIQUE/NIGERIA - Plus de 70 églises détruites dans l’Etat de Benue

Makurdi (Agence Fides) – C’est un lourd bilan que celui publié par l’Eglise catholique qui est dans l’Etat de Benue, au centre du Nigeria. Dans le cadre de la crise sociale et religieuse que traverse la région, plus de 70 églises ont été détruites et des milliers de fidèles, surtout dans des villages reculés, se trouvent ainsi privés de lieu de culte. La nouvelle en question est donnée par Félix Apine, Coordinateur de la Commission Justice, Développement et Paix du Diocèse de Makurdi, capitale de l’Etat de Benue, dans une note envoyée à l’Agence Fides. Le texte informe que 30 églises qui se trouvaient dans la zone de Gwer occidental ont été incendiées ou complètement détruites, les fidèles ayant fui dans d’autres villages. Par ailleurs, 40 autres églises ont été rasées dans la zone de Guma. La destruction a concerné également un certain nombre d’écoles primaires et de collèges appartenant au Diocèse alors que des bénévoles et des catéchistes visitent la zone pour se rendre compte des dégâts.
L’archevêque protestant Yiman Orkwar, président de l’Association chrétienne du Nigeria, qui a confirmé la destruction d’églises et d’écoles, a déclaré que le bilan des édifices détruits pourrait encore s’alourdir. Au sein de l’Etat de Benue, des éleveurs d’ethnies Fulani, en grande partie musulmans, ont attaqué des villages habités par des agriculteurs d’ethnie Tiv, en majorité chrétiens.
A propos de la récente recrudescence des attaques des Fulani à l’encontre des Tiv, qui a fait plus de 30 morts, l’archevêque protestant a remarqué « avec effarement la destruction de vies humaines et de propriétés de la part de bergers Fulanis et d’inconnus, disposant d’armes sophistiquées ». Ce qui arrive actuellement aux chrétiens « ne constitue pas de simples incidents mais est l’œuvre de djihadistes de Boko Haram et Fulanis » a-t-il affirmé, invitant les institutions à défendre la population. « Il ne s’agit pas d’affrontements – a-t-il réaffirmé – mais de véritables attaques subies par les agriculteurs chrétiens ». (PA) (Agence Fides 27/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network