ASIE/JAPON - La redécouverte de la centralité de la Parole de Dieu en temps de pandémie dans le témoignage d'un missionnaire

samedi, 30 mai 2020 corona virus   pandémie   pastorale   bible   animation missionnaire   mission  

Tokyo (Agence Fides) - « L'isolement ne constitue pas une situation nouvelle pour les chrétiens japonais. Ce fut aussi le cas au temps des persécutions. Alors aussi, ils ne pouvaient se rencontrer dans les églises mais la foi était vécue au sein des familles. Aujourd'hui, face à la menace du corona virus et à l'impossibilité de célébrer l'Eucharistie d'un point de vue liturgique, les chrétiens, une fois encore, démontrent que la foi peut également être vécue de manière profonde ». C'est ce que déclare à l'Agence Fides le Père Andrea Lembo, Supérieur régional de l'Institut pontifical pour les Missions étrangères (PIME) au Japon et Curé dans le quartier de Fuchu, au sein de la zone métropolitaine du Grand Tokyo, en parlant de la manière dont le petit troupeau du pays du Soleil levant, vit actuellement ce temps de pandémie. « Pour ma part, en tant que Curé – poursuit le Père Lembo – chaque samedi soir, j'envoie un message vocal qui est ensuite repris sur les réseaux de la Paroisse, concernant l'Evangile du Dimanche et je reçois de nombreux appels téléphoniques, messages et courriels de remerciement. Ceci est une bénédiction en ce moment si difficile ».
Quelle est la situation de la contamination au Japon ? Dans l'ensemble du pays, depuis le début de l'épidémie, avec le premier patient enregistré le 16 janvier dernier, ont été confirmés 16.000 cas – sur une population de 126 millions d'habitants – et 784 morts. Il semble en outre que la diffusion du virus subisse actuellement un fort ralentissement. Au cours de ces deux dernières semaines, dans la capitale, indique une note du Ministère de la Santé local, ont été enregistrés seulement 40 nouveaux cas de Covid-19. Bien que déjà dans 42 préfectures aient été introduites des mesures de précaution d'urgence, le gouvernement a dans tous les cas prorogé le verrouillage sur tout le territoire national jusqu'au 31 mai.
Depuis toujours, l'Eglise au Japon est présente en première ligne pour affronter les problématiques sociales qui affligent la population. « Si d'un coté la violence familiale la perte d'emploi et l'alcoolisme – indique le missionnaire – ont émergé de manière plus fortement dramatique au cours de cette période d'urgence sanitaire, de l'autre, l'engagement et la solidarité n'ont pas disparu. Dans la Paroisse de la Saint Famille de Fuchu – indique-t-il – nous fournissons un service d'assistance aux pauvres durant ces mois-ci. Grâce à l'aide et au soutien de nombreux paroissiens, nous avons fait en sorte que les familles en difficultés économiques reçoivent un repas chaud directement à domicile ».
L'Archevêque de Nagasaki et Président de la Conférence épiscopale du Japon, S.Exc. Mgr Joseph Sanmei Takami, face à la réalité du corona virus, a souligné, dans un document publié ces dernières semaines, que « la situation actuelle peut se révéler une opportunité pour regarder en profondeur notre vie spirituelle ». « Essayons de relire les Evangiles ensemble, en famille et redécouvrons la Parole de Dieu de manière à ce que ce moment de distance et de privation puisse devenir un moment de redécouverte de nos propres racines chrétiennes ». (ES) (Agence Fides 30/05/2020)


Partager: