AFRIQUE/EGYPTE - Leçons sur Internet de la Bibliothèque d’Alexandrie pour connaître Sainte Corona, à invoquer contre la pandémie

jeudi, 16 avril 2020 proche-orient   eglises orientales   saints   sanctuaires   epidémie   corona virus  

CoptsUnited

Alexandrie (Agence Fides) – En ce temps de pandémie de Covid-19, le Centre d'Etudes coptes de la Bibliothèque d’Alexandrie a annoncé la poursuite de ses activités au cours du mois d'avril au travers d'une conférence en direct sur Internet portant sur Sainte Corona, une figure inconnue, patronne à invoquer en temps d'épidémies et de maladies infectieuses. La Conférence sera tenue et transmise pour la première fois le 17 avril à 20.00 locales sur la page Facebook de la Bibliothèque – indiquent des moyens de communication égyptiens – par le Pr. Ezzat Salib, expert en héritage copte près le Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités.
Sainte Corona martyre fait également partie du Martyrologue romain, en compagnie de Victor. Les deux martyrs sont célébrés dans d’antiques calendriers et martyrologues latins, grecs et coptes et les études hagiographiques qui les concernent fournissent des indications différentes par rapport à la ville de leur martyre. Selon la Passio grecque, les deux saints furent martyrisés à Damas alors que les sources coptes indiquent que leur martyre intervint à Alexandrie ou dans une localité de Sicile.
Selon l'Illustre Certamen rédigé par un diacre de l'Eglise d'Antioche au IV° siècle, Saint Victor était un militaire chrétien provenant de Cilicie. Au cours de la persécution de Marc Aurèle, il fut dénoncé et soumis à la torture. Alors qu'il souffrait, tout en demeurant ferme dans la foi, la très jeune épouse de l'un de ses compagnons d'armes, dénommée Corona – équivalent latin du nom d'Etiennette – l'encouragea en confessant à son tour sa foi au Christ. Elle fut pour cela elle aussi arrêtée et soumise à un supplice atroce : elle fut liée par les pieds au sommet de deux palmiers ployés jusqu'à terre et qui, en se redressant provoquèrent l'écartèlement de son corps.
Les reliques des Saints Corona et Victor sont conservées à Anzù di Feltre, localité de la province de Belluno, en Vénétie (Italie) dans le sanctuaire qui leur est dédié. La Sainte est vénérée également en Bavière et en Autriche en tant que protectrice des chasseurs de trésors et patronne à invoquer en cas d'épidémie et de contamination par maladies infectieuses. (GV) (Agence Fides 16/04/2020)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


saints


sanctuaires


epidémie

corona virus