ASIE/PROCHE ORIENT - De la nécessité de favoriser le rapatriement des chrétiens ayant fui l’Irak et la Syrie selon le Secrétaire général de l’ONU

jeudi, 21 juin 2018 proche-orient   eglises orientales   persécutions   migrants   réfugiés   géopolitique  

Sputnik

Moscou (Agence Fides) – Le Christianisme fait « partie intégrante » de la culture du Proche Orient et il est nécessaire « d’assurer le retour des chrétiens et des membres d’autres minorités religieuses », qui se sont éloignés de leurs pays d’origine à cause de situations de violence et de persécution, en garantissant en particulier la stabilisation de la situation politique en Irak et en Syrie. C’est ce qu’a déclaré Antònio Guterres, Secrétaire général de l’ONU, à l’occasion du colloque qu’il a eu le 20 juin à Moscou avec le Patriarche orthodoxe de toutes les Russies, Cyrille. A. Guterres – indiquent des sources et des agences russes – a exprimé sa satisfaction en ce qui concerne l’engagement du Patriarcat de Moscou dans le dialogue interreligieux et, tout en réaffirmant le jugement généralement partagé sur les régimes du Proche Orient comme le régime syrien, il a admis que ces régimes, à leur façon et sous certains aspects, représentent un facteur de protection pour les minorités religieuses.
Durant sa visite à Moscou, le Secrétaire général de l’ONU a également rencontré le Président russe, Vladimir Poutine, et le Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergei Lavrov. (GV) (Agence Fides 21/06/2018)


Partager:
proche-orient


eglises orientales


persécutions


migrants


réfugiés


géopolitique