AFRIQUE/CONGO - Avertissement de la Conférence épiscopale contre le recours à l’occultisme à des fins financières ou de pouvoir

jeudi, 9 novembre 2017 evêques   occultisme  

Brazzaville (Agence Fides) – L’influence de sectes se livrant à des pratiques occultes préoccupe différentes Conférences épiscopales d’Afrique. A la mi-octobre, les Evêques de République du Congo, dans un Message publié au terme de la 46ème Assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Congo (CEC), avaient dénoncé la prise sur la vie politique du pays de la part de groupes ésotériques. « Après plusieurs enquêtes dans le milieu des acteurs politiques de notre pays, il apparaît que la gouvernance politique est renvoyée au second plan, au profit de l’occultisme » peut-on lire dans le document parvenu à l’Agence Fides. « Voilà plusieurs années, des groupes ésotériques et autres fraternités ont comme envahi le monde politique, distillant des doctrines pour le moins pernicieuses, face auxquelles le chrétien doit s’interroger et se situer, en cohérence avec sa foi ».
S’adressant aux hommes politiques, les Evêques affirment par ailleurs : « Vous êtes confrontés à des sollicitations pressantes et acharnées de la part de nombreuses confréries de courants d’idées et de systèmes de pensées divers, qui vous proposent des mirages de réussite terrestre ; vous devez savoir que, pour la plupart, ces sociétés initiatiques, qui prétendent apporter le salut terrestre à leurs membres, dissimulent étrangement des pratiques fétichistes : elles n’offrent que des biens de la terre, des biens caducs et périssables, mais les biens éternels de l’au-delà leur échappent ».
Constatant que « certains parmi vous se sont déjà engagés dans des mouvements ésotériques », les Evêques soulignent « quelles que soient les raisons qui vous ont amenés à faire un tel choix, quels que soient les pactes déjà scellés et les degrés de votre appartenance à telle ou telle obédience, nous vous exhortons ardemment à rebrousser chemin, à l’instar de l’enfant prodigue ».
Les jeunes également sont soumis à la tentation d’adhérer à des groupes et confraternités à caractère ésotérique qui offrent une voie séduisante en ce qui concerne la satisfaction immédiate des besoins matériels. « Nous savons que vous êtes soumis à de fortes tensions causées par la crise sociale, économique et financière » écrivent les Evêques en s’adressant aux jeunes. « Ne désespérez jamais devant les situations difficiles de la vie (…) Avec la grâce du Christ Rédempteur, résistez au mal et à toutes les mauvaises sollicitations, résistez aux propositions d’une vie facile qui vous fait perdre votre dignité humaine et chrétienne. Résistez à tout ce qu’on vous promet au prix de vos vies et des vôtres. Résistez aux sacrifices qu’on vous propose pour de la richesse facile. Sachez qu’on ne peut pas appartenir à une société sécrète, à une secte initiatique et être chrétien. Il y a une incompatibilité entre la foi chrétienne et la Franc-maçonnerie, la Rose-croix, la Fraternité blanche universelle (FBU), le Mahikari, Eckankar, les Témoins de Jéhovah, et bien d’autres sociétés sécrètes et sectes initiatiques ».
« La vie dans la foi au Dieu de Jésus-Christ demande de vivre dans la vérité, sans confusion, ni syncrétisme » réaffirme le Message. (L.M.) (Agence Fides 09/11/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network