AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Appel à se préparer à la mission adressé aux Séminaristes par l’Archevêque de Khartoum

vendredi, 20 octobre 2017 séminaires  

Juba (Agence Fides) – « J’ai encouragé les Séminaristes des neuf Diocèses du Soudan et du Soudan du Sud à se préparer pour la mission de l’Eglise » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Michael Didi Adgum Mangoria, Archevêque de Khartoum et Président de la Commission épiscopale pour les Séminaires de la Conférence des Evêques catholiques du Soudan (SCBC). « Je viens de visiter le Grand Séminaire Saint Paul de Munuki, à Juba, où j’ai rencontré les enseignants et les Séminaristes ».
Mgr Didi se trouve au Kenya pour la réunion du Conseil directeur de l’Association des Conférences épiscopales des Etats d’Afrique orientale (AMECEA) qui a lieu à l’Institut Gaba d’Eldoret.
« En parlant avec eux et en les écoutant, à part quelques plaintes ici et là, j’ai constaté que les séminaristes ont compris le sens de leur mission et qu’ils représentent donc l’espérance des responsables de l’Eglise pour le Soudan et le Soudan du Sud, ce qui est positif » affirme Mgr Didi.
Le Soudan du Sud est, depuis décembre 2013, bouleversé par les affrontements entre partisans armés du Président, Salva Kiir, et de son ancien Vice-président, Riek Machar, qui n’ont pas épargné la capitale, Juba, plusieurs fois sévèrement frappée.
« Tous sont traumatisés dans une zone de guerre, y compris les Séminaristes et le personnel qui les accompagne » affirme Mgr Didi. Toutefois, explique-t-il, « les séminaristes et le personnel se trouvent en de meilleures conditions cette année que l’année passée, lorsque des combats ont eu lieu à Juba. Certains d’entre eux avaient abandonné le Séminaire pour retourner dans leurs Diocèses respectifs. Cette année, ils semblent sereins ».
« J’ai encouragé les Séminaristes à aller de l’avant et à utiliser tous les moyens, toutes les ressources et tous les talents pour se préparer à la mission qui s’ouvre devant eux » continue-t-il.
Le Séminaire compte quelques 100 séminaristes au sein des deux sections – philosophie et théologie – provenant de l’ensemble des neuf Diocèses des deux Soudans, sept au Soudan du Sud et deux au Soudan.
La structure compte aussi « quelques 15 personnels résidents pour les deux sections, un certain nombre d’enseignants à temps partiel, dont deux missionnaires comboniens, et des laïcs provenant principalement de l’Université de Juba » indique Mgr Didi.
L’Archevêque de Khartoum demande aux Séminaristes d’être fidèles à la prière : « Sûrement les prières sont très importantes pour les Séminaristes qui aspirent à servir dans la mission de Notre Seigneur. Nous sommes encore en guerre et les personnes peuvent chercher à aider également au travers de la prière » conclut Mgr Didi. (L.M.) (Agence Fides 20/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network