ASIE/IRAQ - Annonce d’une prochaine visite au Vatican de Muqtada al Sadr de la part du porte-parole de son mouvement

lundi, 28 août 2017 chiites   groupes armés   sectarisme   proche-orient   eglises orientales   françois  

al Arabiya

Bagdad (Agence Fides) – Le responsable chiite irakien Muqtada al Sadr s’apprête à accomplir un voyage en Europe, voyage qui comprendra une visite au Vatican et une rencontre avec le Pape François. Les indiscrétions ayant circulé ces derniers jours dans les moyens de communication ont été confirmées par un communiqué de presse de Jaafar al Mussawi, porte-parole de ce même Muqtada al Sadr. Dans le même communiqué, il est également fait référence à l’invitation officielle adressée au responsable du mouvement politique de la part de l’Egypte. Jaafar al Mussawi a souligné que l’activisme de Muqtada al Sadr sur la scène internationale vise surtout à favoriser la reconstruction des zones de l’Irak libérées des milices djihadistes du prétendu « Etat islamique » qui les avaient occupées à compter de 2014. Au cours des années ayant suivi la chute du régime baathiste de Saddam Hussein, le nom de Muqtada al Sadr – fils du célèbre Ayatollah Mohammed Sadeq al Sadr – avait été lié à l’Armée du Mahdi, milice organisée par ce même responsable chiite pour combattre en particulier la présence militaire américaine dans le pays. Les analystes ont enregistré, au cours des dix dernières années, différents changements de route de la part du responsable, qui, en 2008, a dissous sa milice et ne semble actuellement aligné ni avec l’Iran ni avec le gouvernement de Bagdad contrôlé par les forces politiques chiites. Par le passé, Muqtada al Sadr en était arrivé à souhaiter le dépassement du « système des quotas » qui, depuis la chute de Saddam Hussein, se trouve à la base de la gestion du pouvoir en Irak. Dans le pays bouleversé ces dernières années par l’offensive djihadiste, la proclamation du prétendu « Etat islamique » avec base stratégique à Mossoul et la libération de presque toutes les zones précédemment tombées entre les mains des djihadistes, Muqtada al Sadr tente de se présenter en médiateur potentiel. Dans cette perspective, a également été interprétée sa récente visite en Arabie Saoudite, durant laquelle il a rencontré le Prince Mohammed bin Salman et d’autres personnalités saoudiennes. En janvier dernier, Pascale Warda, ancien Ministre de l’immigration au sein du premier gouvernement de transition ayant suivi la chute de Saddam Hussein, de religion chaldéenne, avait fait part publiquement de sa satisfaction suite aux prises de position de Muqtada al Sadr appuyant la nécessité de restituer à leurs légitimes propriétaires les maisons et autres biens immobiliers soustraits illégalement au cours des mois précédents à des familles chrétiennes de Bagdad, de Kirkuk et d’autres villes irakiennes. (GV) (Agence Fides 28/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network