ASIE/TERRE SAINTE - Commentaires du Vicaire patriarcal chargé des communautés catholiques de langue hébraïque du Patriarcat latin de Jérusalem après les tensions relatives à l’esplanade des mosquées

mardi, 25 juillet 2017 proche-orient   lieux saints  

Wikipedia

Jérusalem (Agence Fides) – Le gouvernement israélien a disposé le retrait des portiques de détection de métaux installés pour contrôler l’entrée des musulmans sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem. Il est cependant encore trop tôt pour comprendre si une telle mesure aura des effets sur la énième spirale de tension et de violences qui a eu lieu autour du site de la Ville Sainte sur lequel se trouvent la mosquée d’al Aqsa et la coupole de la roche. « A Jérusalem – indique à Fides le Père David Neuhaus SJ, Vicaire patriarcal chargé des communautés catholiques de langue hébraïque du Patriarcat latin de Jérusalem – est perceptible une grande amertume, colère et frustration, rendues encore plus lourdes par le fait que c’est toujours la même situation qui se répète avec la même chaîne d’actions et de réactions. Ce qui a déjà eu lieu à de nombreuses reprises se présente à nouveau avec un fixisme impressionnant. Il n’est pas besoin d’être prophètes pour savoir par avance que, lorsque les choses sacrées et religieuses sont touchées, cela débouche sur des conséquences imprévisibles ».
Au cours de la journée du 24 juillet – indiquent les moyens de communication jordaniens – le Roi Abdallah II de Jordanie, dans une conversation téléphonique avec le Premier Ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait demandé l’annulation de toutes les nouvelles mesures de sécurité – y compris la mise en place des portiques – prises par le gouvernement israélien afin de contrôler et de limiter les entrées sur l’esplanade des mosquées après l’attaque armée intervenue sur le site le 14 juillet dernier, dans le cadre duquel trois palestiniens – tous tués par la suite – avaient provoqué la mort de deux militaires israéliens. « Il faut espérer dans le rôle que peut jouer le Roi Abdallah II de Jordanie, qui est une personne capable de modération et qui peut, sur cette question, exercer un rôle influent, attendu que la Monarchie hachémite assure traditionnellement la protection des Lieux Saints musulmans de Jérusalem » indique à Fides le Père Neuhaus. « Pour le reste – ajoute le jésuite – nous sommes appelés à être témoins de la Résurrection dans cette situation, en priant et en faisant confiance au Seigneur ». (GV) (Agence Fides 25/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network