AFRIQUE/SOUDAN - Campagne porte à porte pour prévenir la diffusion du choléra

mercredi, 19 juillet 2017

RD

Khartoum (Agence Fides) – Présentations dans les rues, vidéos sur Internet, affiches, savonnettes : telles sont quelques-unes des initiatives locales visant à aider les personnes à lutter contre le choléra et à augmenter la prise de conscience de la rapide diffusion de l’infection au Soudan. Sans aucun soutien de la part du gouvernement soudanais, à Khartoum, de nombreuses initiatives volontaires locales et civiles se sont développées. Selon la National Epidemiological Corporation, le nombre de morts causés par le choléra en août de l’an dernier dans l’Etat du Nil Bleu aurait été de 940. Les activistes fournissent des informations aux résidents en ce qui concerne les services de prévention et de traitement locaux.
Différents médecins ont, eux aussi, adhéré à quelques-unes des initiatives et soignent à domicile les personnes contaminées ou les transfèrent dans des unités d’isolement gérées par des hôpitaux ou des centres sanitaires. Des groupes organisés diffusent quant à eux des tracts et des vidéos expliquant comment se diagnostique la maladie et les méthodes permettant de préparer des solutions de perfusion chez soi et de renforcer la prévention.
En différents Etats, le programme porte à porte a contribué à identifier l’importance de la diffusion du choléra, les activistes rendant visite aux résidents chez eux et adoptant les modalités les plus adéquates pour y faire face. Ils distribuent dans les hôpitaux des médicaments, des intégrateurs, du savon, des désinfectants et des détergents. Les équipes vont en outre également dans les mosquées, assistent aux réunions publiques, se rendent sur les marchés, dans les transports en commun afin de fournir des informations sur la manière dont éviter le choléra et apprendre à se comporter avec les personnes infectées. (AP) (Agence Fides 19/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network