ASIE/IRAQ - Visite à Telkaif du Patriarche assyrien Gewargis III

mercredi, 21 juin 2017 groupes paramilitaires   proche-orient   eglises orientales  

ankawa,com

Mossoul (Agence Fides) – Le Patriarche de l’Eglise assyrienne d’Orient, Gewargis III, a visité les territoires de la plaine de Ninive libérés de l’occupation des milices du prétendu « Etat islamique ». Au cours de cette visite, qui a eu lieu le 17 juin, il a notamment rencontré à Telkaif Ryan al Keldani, le chef de ce qu’il est convenu d’appeler les Brigades Babylone, formations de milices de protection populaires qui, au cours de ces derniers mois, ont cherché à jouer un rôle dans les opérations militaires anti-djihadistes, attirant l’attention de manière insistante sur la présence de miliciens chrétiens dans leurs rangs. Selon des informations diffusées par ces mêmes milices et reprises par les moyens de communication locaux, le Patriarche assyrien aurait eu des paroles d’éloge et d’admiration pour le courage démontré par les milices de protection populaire et pour la contribution fournie à la libération de la plaine de Ninive.
Par le passé et à diverses reprises, le Patriarcat de Babylone des Chaldéens avait quant à lui exprimé des prises de distance claires vis-à-vis des Brigades Babylone et des tentatives d’accréditer la présence de milices chrétiennes sur les théâtres de guerre irakiens. En mars 2016, le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, avait réaffirmé avec force que l’Eglise chaldéenne « n’a aucun lien, ni direct ni indirect avec ce qu’il est convenu d’appeler les Brigades Babylone, ni avec aucune autre milice armée se présentant comme chrétienne ». En février dernier (voir Fides 16/02/2017), le Patriarcat de Babylone des Chaldéens avait pris ses distances également de la personne de Ryan al Keldani après que le milicien ait affirmé, dans le cadre d’une émission télévisée, que des groupes chrétiens s’étaient eux aussi organisés pour participer à la bataille de Mossoul et se venger des musulmans sunnites. A cette occasion, le Patriarcat de Babylone des Chaldéens avait diffusé immédiatement un communiqué officiel dans lequel était souligné avec force que Ryan al Keldani « le chaldéen » n’avait aucun lien avec la morale enseignée par le Christ, messager de paix, d’amour et de pardon, et qu’il ne peut « faire de telles affirmations impliquant les chrétiens » en tant que « ne les représentant d’aucune manière ». (GV) (Agence Fides 21/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network