AMERIQUE/VENEZUELA - Absence de l’Archevêque de Managua de la Présidence la Commission du CELAM pour le Venezuela

mardi, 16 mai 2017 politique   violence   faim   evêques  
S.Em. le Cardinal Brenes, absent de la Présidence

S.Em. le Cardinal Brenes, absent de la Présidence de la Commission du CELAM pour le Venezuela

Managua (Agence Fides) – S.Em. le Cardinal Leopoldo Brenes, Archevêque de Managua, a démenti avoir été élu Président d’une Commission créée par le Secrétariat général du Conseil épiscopal latino-américain (CELAM) pour suivre la crise politique et sociale au Venezuela (voir Fides 10/05/2017). Le Cardinal l’a souligné dans un entretien accordé au quotidien nicaraguayen La Prensa, dont le texte est parvenu à Fides.
La XXXVI° Assemblée générale ordinaire du Conseil épiscopal latino-américain (CELAM), qui s’est déroulée du 9 au 12 mai à San Salvador (Salvador) en présence de 22 Evêques de la région, avait exprimé la requête de « solutions urgentes » de la crise politique, économique e sociale au Venezuela. Par ailleurs, au cours de la conférence de presse du 11 mai, avait été annoncé la création d’une Commission ad hoc présidée par le Cardinal Brenes.
Hier, 15 mai, l’Union européenne a exhorté le Venezuela à parvenir à « une solution pacifique », invitant « l’ensemble des parties » à s’abstenir « de commettre des actes violents » après six semaines de protestations contre le Président, Nicolas Maduro, qui ont fait 38 morts, selon la note parvenue à Fides.
La situation du pays sud-américain « préoccupe fortement » les 27 représentants des Etats de l’UE, a souligné le Haut représentant pour la Politique étrangère, de sécurité et de défense commune, Federica Mogherini, à son arrivée à une réunion des Ministres des Affaires étrangères à Bruxelles, dans le cadre de laquelle a été adoptée une déclaration relative au Venezuela. Les Ministres des Affaires étrangères européens ont demandé à « tous les acteurs politiques et aux institutions au Venezuela de travailler de manière constructive pour une résolution de la crise » basée sur le respect des droits fondamentaux. (CE) (Agence Fides 16/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network