AFRIQUE/EGYPTE - Révélation de l’Evêque copte orthodoxe de Maadi à propos de l’approbation du Comité permanent du Synode de cette Eglise de la Déclaration commune du Pape François et du Patriarche Tawadros II

lundi, 15 mai 2017 eglises orientales   baptême   oecuménisme   proche-orient   françois  

ToscanaOggi

Le Caire (Agence Fides) – 18 à 1 : tels ont été les votes exprimés en faveur de la Déclaration conjointe signée par le Pape François et par le Patriarche copte orthodoxe Tawadros II fin avril recueillis au sein de l’organisme représentatif du Synode copte orthodoxe avant d’être signée. C’est ce qu’a révélé aux moyens de communication égyptiens l’Evêque copte orthodoxe du Diocèse de Maadi, Daniel.
Trois jours avant la visite du Pape François en Egypte – a indiqué l’Evêque copte orthodoxe de Maadi – le Patriarche Tawadros II avait rencontré les membres du Comité permanent du Saint Synode copte orthodoxe, pour leur soumette le texte de la Déclaration conjointe qu’il aurait dû signer avec le Souverain Pontife. A cette occasion, 18 des 19 Evêques présents ont exprimé leur appui au texte à signer, qui contient notamment le passage relatif à la pratique consistant à rebaptiser (en cas de conversion NDT). Les détails de ce vote presque unanime exprimé par l’organisme synodal copte orthodoxe à la déclaration donnent la mesure du vaste soutien que Tawadros II a cherché et trouvé parmi ses confrères dans l’Episcopat avant de signer la déclaration, fournissant par ailleurs un critère objectif pour donner leur juste poids aux critiques exprimées par certains représentants de l’Eglise copte orthodoxe, contraires à la signature du document.
La Déclaration commune, signée le 28 avril au Caire par le Pape François et par le Patriarche copte orthodoxe Tawadros II, contient, en son paragraphe 11, le passage dans lequel le Pape et le Patriarche déclarent qu’ils chercheront « en toute sincérité à ne pas répéter le Baptême administré dans l’un de nos Eglise à quiconque désire entrer dans l’autre », obéissant « aux Saintes Ecritures et à la foi exprimée lors des trois Conciles œcuméniques de Nicée, Constantinople et Ephèse ». Ce passage, signé par Tawadros II au nom du Saint Synode de l’Eglise copte orthodoxe, exprime l’intention concrète de surmonter la pratique encore mise en œuvre dans certains cas par des prêtres de l’Eglise copte orthodoxe consistant à rebaptiser les nouveaux fidèles provenant d’autres confessions chrétiennes.
Après la diffusion de la Déclaration, sur des blogs et les réseaux sociaux, étaient apparues des attaques à l’encontre de Tawadros II, accusé par certains représentants coptes de vouloir soumettre l’Eglise copte orthodoxe à l’Eglise catholique. (GV) (Agence Fides 15/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network