AFRIQUE/EGYPTE - Attaque terroriste à proximité du Monastère grec orthodoxe de Sainte Catherine

mercredi, 19 avril 2017 eglises orientales   terrorisme   djihadistes   islam  

CoptsToday

Le Caire (Agence Fides) – Le barrage placé sur la route portant au Monastère égyptien grec orthodoxe de Sainte Catherine, dans la péninsule du Sinaï, a été attaqué dans la soirée du 18 avril par un commando terroriste. L’assaut, revendiqué par des soi-disant djihadistes affiliés au prétendu « Etat islamique », a provoqué la mort d’un sous-officier de police et quatre blessés parmi les agents. Les personnels armant le barrage ont à leur tour blessé certains des auteurs de l’attentat, contraignant le commando à la fuite. Les moines résidant au Monastère, situé à quelques kilomètres de distance, ont communiqué avoir entendu seulement le bruit des déflagrations, confirmant que les assaillants avaient été repoussés par les forces de police et que l’assaut n’a provoqué aucun dommage à la communauté monastique. Selon les moyens de communication égyptiens, qui l’ont contacté, le porte-parole des moines, le Père Gregorios, a déclaré ne pas pouvoir affirmer avec certitude que le monastère constituait l’objectif final de l’attaque terroriste, laissant entendre que le barrage lui-même pourrait avoir été la cible primaire que les djihadistes entendaient frapper.
Le Monastère de Sainte Catherine, sur les pentes du mont Sinaï, accueille actuellement une vingtaine de moines grecs orthodoxes soumis à l’autorité d’un Archevêque Abbé et jouit d’un statut d’autocéphalie. Il est considéré comme le plus antique Monastère chrétien encore en activité et a été déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 2002 pour son architecture byzantine, sa précieuse collection d’icônes et de manuscrits antiques.
Déjà en octobre 2014 (voir Fides 28/10/2014), le Monastère de Sainte Catherine avait démenti de fausses nouvelles relatives à de présumées attaques subies de la part de groupes islamistes ayant circulé sur des moyens de communication et des blogs chrétiens. Le net démenti avait été confié à un communiqué officiel du Monastère parvenu à l’Agence Fides, dans lequel étaient qualifiées de « fausses et irresponsables » les opérations de désinformation menées par les moyens de communication qui, pour attirer l’attention, n’hésitent pas à fabriquer de fausses alarmes concernant les conditions de vie des chrétiens dans les pays arabes.
Le terrorisme des groupes djihadistes actifs dans le Sinaï a visé principalement ces dernières années les forces de police et des objectifs militaires. En février dernier, dans le nord du Sinaï, des groupes djihadistes ont revendiqué également sept meurtres ciblés visant des membres des communautés chrétiennes coptes locales. La série de meurtres ciblés avait provoqué l’exode de la région de centaines de familles coptes (voir Fides 27/02/2017). A cette occasion, le Pr. Mohamed Mokthtar Gomaa, Ministre chargé des dotations aux mosquées et communautés religieuses, avait déclaré que les attaques contre les églises étaient comparables à celles contre les mosquées et que la défense des chrétiens et de leurs églises « fait partie de la doctrine de la foi musulmane ». (GV) (Agence Fides 19/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network