AFRIQUE/RD CONGO - Reprise des colloques entre majorité et opposition bénéficiant de la médiation de la Conférence épiscopale

jeudi, 16 mars 2017 elections   evêques  

Kinshasa (Agence Fides) – Aujourd’hui, 16 mars, reprennent les colloques entre majorité et opposition en vue de l’application des accords de la Saint Sylvestre visant à donner à la République démocratique du Congo un gouvernement d’unité nationale devant porter le pays aux élections présidentielles d’ici la fin de cette année.
Les colloques avaient été suspendus dans l’attente des obsèques du Président de l’Union de l’opposition, Etienne Tshisekedi, mort à Bruxelles le 1er février (voir Fides 02/02/2017). A cause de motivations politiques, les funérailles en question n’ont pas encore pu être célébrées. « On voulait attendre les obsèques du Président de l’Union mais, attendu qu’il ne semble pas encore possible de les célébrer dans un délai raisonnable, il a été décidé de convoquer la plénière de la médiation en tenant compte de l’urgence de la situation et de l’impatience de la population » a déclaré à Radio Okapi le Père Donatien Nshole, porte-parole de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), chargée de réaliser une médiation dans le cadre des colloques. Pour le Père Nshole, c’est le fils d’Etienne Tshisekedi, Félix, qui exerce la fonction de responsable de l’Union de l’opposition, laquelle souffre de divisions internes (voir Fides 08/03/2017). « Ce qui est clair pour nous, c’est que Félix Tshisekedi est le responsable, l’interface de l’Union. C’est à travers lui que nous devons recevoir les points de vue de l’Union » a déclaré le porte-parole de la CENCO. (L.M.) (Agence Fides 16/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network