AFRIQUE/RD CONGO - Appel à la patience de la Conférence épiscopale à propos de l’application de l’accord de la Saint Sylvestre

mardi, 7 mars 2017 evêques   elections  

Kinshasa (Agence Fides) – « Ce n'est pas à la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) de s'immiscer dans les querelles internes des plateformes politiques » a affirmé S.Exc. Mgr Fridolin Ambongo, Archevêque de Mbandaka-Bikoro et Vice-président de la CENCO, en répondant à ceux qui lui demandaient si les Evêques estimaient devoir intervenir pour jouer un rôle de médiateurs du fait des fractures s’étant créées à l’intérieur de la coalition d’opposition. Après la mort de l’opposant historique Etienne Tshisekedi, la coalition de l’opposition a nommé à sa tête le fils de ce dernier, Félix Tshisekedi, faisant de Pierre Lumbi le Président du Conseil des sages. Cependant une frange de la coalition n’a pas partagé cette dernière nomination et lui a opposé à ce même poste Joseph Olenghankoy.
Les Evêques, qui jouent un rôle de médiateur entre la majorité et l’opposition en vue de l’application de l’accord du 31 décembre dernier, ont exprimé la crainte que ces derniers développements ne constituent de nouvelles manœuvres dilatoires de la part du monde politique pour retarder l’application de l’accord sinon pour le faire échouer.
Entre temps, les Evêques ont invité la population « à la patience » dans l’attente de la reprise des colloques devant aboutir à l’application de l’accord de la Saint Sylvestre, dont le point central est représenté par la formation d’un gouvernement national chargé d’amener la République démocratique du Congo aux élections présidentielles d’ici la fin de cette année. (L.M.) (Agence Fides 07/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network