ASIE/INDE - Progression de l’accès à l’énergie électrique dans les zones rurales du pays

samedi, 25 février 2017

Internet

New Delhi (Agence Fides) – De par le monde, plus d’un million de personnes n’ont pas accès à une énergie électrique fiable et accessible, sans laquelle l’augmentation des revenus, l’amélioration de la sécurité alimentaire et la santé, l’instruction des enfant set l’accès aux principaux services d’information ne peuvent progresser. Pour faire face à ce problème, le gouvernement indien a décidé en 2016 de construire, dans les cinq prochaines années, 10.000 mini réseaux d’une capacité de 500 MW même si l’Inde dispose d’un potentiel de près de 750.000 MW d’énergie solaire.
L’accès à l’énergie électrique permettra une certaine croissance économique de la population rurale du pays. Actuellement, en effet, 237 millions de personnes en sont privés. Le Centre pour la Science et l’Environnement, dont le siège est à Delhi, calcule que, même si la moitié des familles considérées comme reliées au réseau électrique national, ne reçoivent pas la fourniture garantie de 6 heures ininterrompues, 650 millions de personnes vivraient en Inde sans avoir accès à l’énergie électrique. Les mini réseaux d’énergie renouvelable sont considérés, en particulier dans les villages reculés, comme la meilleure option pour fournir de l’énergie, à usage domestique et commercial. Il s’agit d’un système décentralisé qui alimente un générateur d’énergie renouvelable d’une capacité minimale de 10 KW.
C’est ce que confirme l’initiative Energie intelligente pour le Développement rural de la Fondation Rockfeller au sein de deux des Etats les plus pauvres du pays, à savoir le Bihar et l’Uttar Pradesh, où respectivement 16 et 36% des familles ne disposent pas de l’énergie électrique. Le projet Energie intelligente pour le Développement rural, lancé en 2014, a permis de créer quelques 100 installations de mini-réseaux en Uttar Pradesh, au Bihar et au Jharkhand. Selon des sources de la Fondation, les installations desservent 38.000 clients dont plus de 6.500 habitations, 3.800 entreprises et plus de 120 institutions, tours de télécommunications et micro entreprises. De 2014 à 2017, la Fondation estime avoir changé la situation de 1.000 villages encore privés d’électricité en Inde, soit environ un million de personnes vivants en zone rurale. (AP) (Agence Fides 25/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network