AFRIQUE/EGYPTE - Deux nouveaux meurtres de chrétiens coptes au Sinaï après les menaces djihadistes

jeudi, 23 février 2017 eglises orientales   djihadistes   persécutions   terrorisme  

Obsèques du prêtre orthodoxe copte Rafael Moussa, tué à al-Arish en juin 2016

Le Caire (Agence Fides) – Deux chrétiens coptes ont été retrouvés assassinés le 22 février dans la péninsule du Sinaï du nord, après que, ces jours derniers, ait été diffusé sur la toile un message vidéo de facture djihadiste qui annonçait de nouvelles attaques contre la communauté chrétienne et revendiquait de nouveau le massacre de chrétiens perpétré le 11 décembre dernier dans l’église de Botrosiya, sise dans le complexe d’édifices ecclésiastiques adjacents à la Cathédrale copte orthodoxe du Caire, qui avait provoqué la mort de 29 personnes. Selon des informations attribuées par les moyens de communication à des sources anonymes des services de sécurité, les corps des deux coptes assassinés ont été retrouvés à l’aube du 22 février dans les environs d’une école d’al-Arish, chef-lieu du Sinaï du nord. Les deux hommes tués, selon certaines agences, auraient été identifiés comme étant Saad Hana, âgé de 65 ans, et son fils, Medhat, de 45 ans. Un certain nombre de reconstructions indiquent que le corps du premier aurait été retrouvé criblé de balles alors que le second serait carbonisé.
Avec ces deux dernières victimes, le nombre des coptes tués dans le Sinaï au cours de ces dernières semaines est de six. Le 12 février dernier, des tueurs masqués à moto avaient tué un vétérinaire chrétien alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture, toujours à al-Arish, où, à la fin de janvier, un autre chrétien de 35 ans avait été assassiné.
Après la diffusion du message vidéo portant de nouvelles menaces contre les chrétiens, en provenance de soi-disant affiliés égyptiens au prétendu « Etat islamique », l’Université d’al-Azhar , la plus importante de l’islam sunnite, avait émis un communiqué annonçant la fin imminente du groupe djihadiste et indiquant les nouvelles attaques contre les chrétiens comme une tentative de déclencher des conflits sectaires pour chercher de nouveaux adeptes. (GV) (Agence Fides 23/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network