ASIE/IRAQ - Prise de position du Patriarche de Babylone des Chaldéens à propos de la protection des chrétiens dans la plaine de Ninive

mercredi, 1 février 2017 eglises orientales   géopolitique   réfugiés  

SaintAdday.com

Bagdad (Agence Fides) – Des forces armées étrangères ne sont pas nécessaires pour protéger les villages et les zones de la plaine de Ninive où les chrétiens qui y résidaient avant août 2014, moment de l’avancée des djihadistes du prétendu « Etat islamique », pourront tôt ou tard revenir. C’est ce qu’a déclaré le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, dans un entretien accordé au site Internet ankawa.com, se référant aux propositions de ceux qui soutiennent la nécessité d’impliquer des forces armées étrangères et des coalitions militaires internationales pour assurer la réinstallation en ces terres des réfugiés et évacués chrétiens alors que l’offensive visant à chasser les djihadistes du prétendu « Etat islamique » de la ville de Mossoul, dernière place forte de ces derniers en Irak, se poursuit.
Le Patriarche chaldéen admet la possible utilité d’une implication de l’ONU et d’observateurs de l’Union européenne afin de contrôler et de favoriser le retour des chrétiens dans la plaine de Ninive dans leurs maisons pour éviter toute possible violation. Dans le même temps, il refuse toutes vexations ainsi que la perspective d’institutionnalisation de milices chrétiennes organisées sur base confessionnelle en dehors du cadre représenté par les institutions civiles et militaires nationales. (GV) (Agence Fides 01/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network