ASIE/TURQUIE - Recueil d’informations également sur la visite de Fethullah Gulen au Vatican de la part de la Commission d’enquête sur le coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier

mardi, 31 janvier 2017 géopolitique  

Wikipedia

Ankara (Agence Fides) – Parmi les faits objets de l’enquête de la Commission parlementaire turque sur le coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier, se trouve également la visite effectuée au Vatican par le prédicateur islamique Fethullah Gulen – indiqué par les autorités turques comme l’inspirateur du coup d’Etat manqué – le 9 février 1998 pour y rencontrer notamment Saint Jean Paul II.
La semaine passée, le Ministère des Affaires étrangères turc a fourni à la Commission d’enquête parlementaire tout le dossier d’information concernant cette visite, dont il ressort que tant le Ministre des Affaires étrangères de l’époque, Ismail Cem, que l’Ambassade de Turquie près le Saint-Siège avaient été préalablement de la rencontre entre Fethullah Gulen et le Pape. Au cours de l’audience, d’une durée de trente minutes, Fethullah Gulen avait également remis au Pape une invitation du Président turc de l’époque, Süleyman Demirel, à visiter la Turquie.
Les informations fournies par le Ministère des Affaires étrangères turc à la Commission d’enquête parlementaire sur le coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier n’ajoutent aucun détail « mystérieux » relatif à la visite de Fethullah Gulen au Vatican. La décision de revenir sur cet événement en recueillant des informations déjà connues relatives à ses aspects protocolaires fait suite aux campagnes menées par les moyens de communication turcs contre le prédicateur expatrié, Fethullah Gulen, et son mouvement Hizmet qui, depuis août dans certains cas (voir Fides 10/08/2017) ont tenté d’impliquer également le Saint-Siège.
Dans un article s’inspirant à la théorie du complot la plus créative publié dans les colonnes du quotidien Cumhuriyet du 7 août, le journaliste Mine Kirikkanat était allé jusqu’à insinuer que Fethullah Gulen – qualifié par l’auteur de l’article « d’imam fidèle à l’Eglise » - pouvait être le Cardinal créé in pectore par le Saint Pape Jean Paul II, dont le nom n’a jamais été rendu public. (GV) (Agence Fides 31/01/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network