AFRIQUE/RD CONGO - Communiqué de la Conférence épiscopale sur la possibilité d’un compromis « avec la bonne volonté de tous » pour sortir de la crise politique

lundi, 5 décembre 2016 evêques   elections  

S.Exc. Mgr Utembi Tapa

Kinshasa (Agence Fides) – « Un compromis politique est encore possible si les parties impliquées s’engagent et font preuve de bonne volonté. Nous demeurons disponibles pour offrir nos bons offices » affirme un communiqué de la CENCO (Conférence épiscopale de la République démocratique du Congo) envoyé à l’Agence Fides.
Le communiqué, signé par S.Exc. Mgr Marcel Utembi Tapa, Archevêque de Kisangani et Président de la CENCO, et par S.Exc. Mgr Fridolin Ambongo Besengu, Archevêque de Mbandaka-Bikoro, Administrateur apostolique de Bokungu-Ikela et Vice-président de la CENCO, fait le point sur la médiation entre la majorité présidentielle et l’opposition demandée aux Evêques par le Président Joseph Kabila et soutenue par la communauté internationale.
Les Evêques affirment que le travail de médiation a permis « de relever qu’il existe différents points de convergence entre les parties » mais que demeurent des divergences importantes concernant les thèmes suivants : respect de la Constitution et ses implications dans la crise actuelle, calendrier électoral, financement des élections, indépendance de la Commission électorale indépendante et du Conseil supérieur des moyens audiovisuels congolais et fonctionnement des institutions au cours de la période de transition.
La CENCO assure une médiation entre la majorité présidentielle et l’opposition afin d’établir dates et procédures des élections présidentielles qui auraient dû se tenir d’ici la fin décembre 2016, vue l’arrivée à échéance du second et dernier mandat du Président Kabila, ainsi que pour décider quel gouvernement provisoire devra gouverner le pays jusqu’aux élections. (L.M) (Agence Fides 05/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network