VATICAN - Consécration de la Cathédrale de Karonga de la part du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, « un pas important dans la vie de cette Eglise locale »

samedi, 5 novembre 2016 filoni   evangélisation   animation missionnaire  
La Cathédrale de Karonga

Amecea

La Cathédrale de Karonga

Karonga (Agence Fides) – « Cette heureuse circonstance, dans laquelle nous contemplons la beauté et la signification de ce temple, marque également un pas important dans la vie de cette Eglise locale. Nous concluons aujourd’hui la phase initiale du développement de ce jeune Diocèse, qui a débuté voici six ans seulement au travers de sa création et de la nomination de son premier Evêque diocésain, en réponse à la croissance constante de l’Eglise en cette partie du Malawi. Je suis heureux de voir que, depuis lors, la croissance s’est poursuivie, en particulier en ce qui concerne le nombre de baptêmes et de séminaristes. Ceci est le résultat de votre dévouement à l’œuvre d’évangélisation et de votre soin envers les jeunes et les pauvres ». C’est en ces termes que s’est exprimé le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, qui a présidé ce matin, en qualité d’Envoyé spécial du Saint-Père François, la consécration de la Cathédrale du Diocèse de Karonga. Etaient présents au rite solennel différents Evêques, le Nonce apostolique, des prêtres, des religieux et religieuses, une assistance nourrie de laïcs outre les Autorités civiles, conduites par le Président de la République.
Dans son homélie, le Cardinal Filoni a rappelé aux présents qu’au travers du rite de la consécration, « votre Cathédrale est devenue une maison de Dieu, un lieu privilégié dans lequel les personnes se réuniront pour adorer le Dieu qui, si humblement, est venu habiter au milieu de nous. Chaque fois que Dieu vous appelle en ce lieu sacré, tant pour les liturgies sacrées et les sacrements que pour la prière personnelle, Il rappelle à chacun d’entre vous que vous êtes devenus temples de l’Esprit Saint. Ici, vous recevrez la force d’aller au-dehors pour édifier la communauté des fidèles, partout où Dieu vous guidera ».
En s’appuyant sur les lectures bibliques de la Messe, le Préfet du Dicastère missionnaire a mis en évidence que « tout baptisé a été purifié pour devenir un lieu spécial de demeure pour Dieu. Nous aussi, nous avons été consacrés par notre Baptême, de manière à ce que Dieu puisse prendre demeure en nous ! ». Saint Paul nous rappelle que nous sommes « temple de Dieu dans lequel l’Esprit habite ». Le Cardinal Filoni a ensuite cité l’homélie du Pape François lors de sa visite apostolique en Ouganda de l’an dernier lorsqu’il déclara : « Le don de l’Esprit Saint est un don qui est donné pour être partagé(…) Nous ne recevons pas le don de l’Esprit seulement pour nous-mêmes, mais pour nous édifier les uns les autres dans la foi, dans l’espérance et dans l’amour(…) Si… nous ravivons chaque jour le don de l’Esprit (…), nous deviendrons alors certainement ces disciples-missionnaires que le Christ nous appelle à être. Pour nos familles et nos amis sûrement, mais aussi pour ceux que nous ne connaissons pas, spécialement pour ceux qui pourraient être peu bienveillants et même hostiles à notre égard ».
Enfin, le Cardinal a souligné : « Jésus, la pierre angulaire, a construit Son Eglise sur le roc, Pierre, comme nous l’avons écouté dans l’Evangile de ce jour. Il continue à construire Son Eglise au travers du Saint-Père et des Evêques ». Il a ensuite exhorté : « Demeurez toujours unis à Pierre, le Pape, et à vos Evêques, et votre fondement authentique sera en Jésus Christ ».
Au terme de la Messe, le Cardinal Filoni a remercié, dans un bref discours, l’ensemble des personnes présentes pour leur engagement inlassable en faveur de la construction « d’une société de réconciliation, de justice et de paix au Malawi », rappelant ce qu’a déclaré le Pape François aux Evêques du Malawi reçus au Vatican dans le cadre de leur visite Ad Limina, le 6 novembre 2014. La réconciliation, la justice et la paix « sont essentielles au message de l’Evangile et doivent être proclamées pour le bien de toute la société ». (SL) (Agence Fides 05/11/2016)


Partager: