VATICAN - Visite du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples au Malawi, « joyeusement zélés à la recherche de ceux qui ont besoin de l’amour de Dieu »

vendredi, 4 novembre 2016 filoni   eglises locales   animation missionnaire  

Lilongwe (Agence Fides) – « Ma visite au Malawi m’offre la possibilité de m’approcher de l’Eglise locale et de rencontrer ses Evêques, prêtres, religieux, séminaristes et fidèles laïcs. Je remercie chacun d’entre vous de vos efforts infatigables en vue de l’édification de l’Eglise et de la société ici, au Malawi, et je voudrais transmettre à vous tous les salutations personnelles et la Bénédiction apostolique de Sa Sainteté le Pape François ». Telles ont été les paroles prononcées par S.Em. le Cardinal Fernando Filoni dans l’homélie donnée au cours de la Messe qu’il a célébré en la Cathédrale de la capitale du Malawi, Lilongwe, dans l’après-midi d’hier, 3 novembre, première étape de sa visite pastorale dans le pays africain (voir Fides 03/11/2016).
Rappelant la péricope évangélique de la Messe du jour, qui présentait les deux paraboles de la brebis perdue et de la drachme égarée (Lc 15, 1-10), le Cardinal a expliqué que, « au travers de ces récits, Jésus nous aide à comprendre l’attitude de Dieu envers les pécheurs… Jésus nous montre le visage d’un Dieu qui est disposé à aller jusqu’aux extrémités de la terre à la recherche de ceux qui se sont perdus, qui se sont éloignés du Seigneur ». La conscience de l’amour miséricordieux de Dieu, a-t-il souligné, doit nous porter à « la joie et au zèle missionnaire ». « Jésus Lui-même, dans l’Evangile de ce jour nous dit : « Il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour quatre-vingt-dix-neuf justes, qui n’ont pas besoin de repentir ». Cela signifie que chaque fois que l’Evangile est proclamé et que l’œuvre d’évangélisation se réalise, le ciel est en fête ».
« La joie de la Miséricorde de Dieu doit nous pousser à vouloir partager ce que nous avons reçu – a exhorté le Cardinal Préfet. Un vrai chrétien a un zèle missionnaire qui le motive à travailler de manière à ce que personne ne soit perdu. Nous sommes appelés par Jésus à être joyeusement zélés en allant à la recherche de ceux qui ont besoin de l’amour et de la miséricorde de Dieu ». Au terme de son homélie, le Cardinal Filoni a encouragé tout un chacun « à mener la bonne œuvre de l’évangélisation avec une ferveur et un dévouement toujours renouvelés ». (SL) (Agence Fides 04/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network