AFRIQUE/RD CONGO - Attente de l’issue de la médiation des Evêques avec l’opposition dans le cadre de la crise électorale

jeudi, 3 novembre 2016 evêques   elections  

Etienne Tshisekedi

Kinshasa (Agence Fides) – L’attente règne en République démocratique du Congo s’agissant de l’annonce d’un possible accord entre l’ensemble des forces politiques visant à surmonter la crise politique due à la non convocation des élections présidentielles qui auraient dû se tenir d’ici décembre. Les Evêques catholiques ont offert de jouer le rôle de médiateurs et les négociations sont en cours au Centre interdiocésain de Kinshasa, avec les représentants du Rassemblement, le groupe de partis d’opposition soutenant la candidature d’Etienne Tshisekedi à la présidence de la république.
La majorité présidentielle et une partie de l’opposition avaient signé un accord visant à organiser les élections d’ici fin avril 2018, le Président sortant, Joseph Kabila, devant assurer l’interim (voir Fides 18/10/2016) mais cet accord avait été rejeté par Le Rassemblement.
Selon des indiscrétions, l’accord que le Rassemblement est disposé à signer prévoit l’acceptation du maintien de Joseph Kabila à la présidence pour une période de transition qui devra être la plus courte possible et au plus se conclure d’ici la fin de 2017 au travers des élections présidentielles. Joseph Kabila devra en outre prendre l’engagement de ne pas se représenter aux élections, ainsi que le prévoit l’actuelle Constitution qui n’autorise que deux mandats présidentiels. Le Rassemblement demande en outre la libération des prisonniers politiques et la cessation des restrictions relatives aux libertés individuelles.
Le Président angolais, Jose Eduardo dos Santos, est impliqué dans les négociations et a envoyé un émissaire auprès d’Etienne Tshisekedi. (L.M.) (Agence Fides 03/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network