ASIE/INDE - Rencontres entre chrétiens troublées par des extrémistes hindous

jeudi, 29 septembre 2016 minorités religieuses   liberté religieuse   hindouisme   violence   droits fondamentaux  

Bangalore (Agence Fides) – Une rencontre sur l’Evangile a été interrompue par la violence et un kiosque présentant des exemplaires de la Bible et du matériel chrétien dévasté. Telles sont les dernières violences perpétrées par des extrémistes hindous à l’encontre de chrétiens indiens. Ainsi que l’a appris Fides, dans le cadre du premier épisode, une rencontre domestique promue par un pasteur pentecôtiste, Daniel, au sein du district de Shimoga, dans l’Etat du Karnataka, a été interrompue par des extrémistes hindous qui se sont plaints d’un présumé prosélytisme et ont appelé la police laquelle, arrivée sur place, a procédé à l’arrestation du pasteur et des fidèles.
Le second épisode a eu lieu à Dharward, toujours dans l’Etat du Karnataka, au cours de la fête du Krishi Mela,. A cette occasion, parmi les étals, était également présent un kiosque dans lequel les chrétiens parlaient librement aux badauds, annonçant la Bonne Nouvelle et présentant la Bible imprimée en hindi. Une vingtaine d’extrémistes hindous sont arrivés sur place et ont commencé à se rendre coupables d’actes de vandalisme, agressant les bénévoles et détruisant les Bibles.
Dans le cadre d’un entretien accordé à Fides, Sajan K. George, responsable du Conseil global des chrétiens indiens (GCIC), a condamné les violences à l’encontre des chrétiens, remarquant que « les éléments radicaux troublent l’ordre social et religieux et entendent causer des tensions intercommunautaires au sein de la société. Prier voire même distribuer des exemplaires de la Bible ne constitue pas un acte criminel et il s’agit d’une liberté garantie par la Constitution ». (PA) (Agence Fides 29/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
minorités religieuses


liberté religieuse


hindouisme


violence


droits fondamentaux