AFRIQUE/RD CONGO - Retour au calme à Kinshasa et incertitude à propos du nombre des victimes des affrontements de ces derniers jours

jeudi, 22 septembre 2016 politique  

Kinshasa (Agence Fides) – Le calme est revenu à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, après les affrontements de ces derniers jours entre la police et les manifestants (voir Fides 21/09/2016), qui, selon un bilan officiel provisoire, ont fait 32 morts et une centaine de blessés. Selon le principal parti d’opposition, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), le bilan est cependant beaucoup plus lourd, s’établissant à une centaine de morts.
« La circulation est redevenue normale alors que les magasins et les bureaux ont rouverts leurs battants » indiquent à l’Agence Fides des sources locales.
Le 19 septembre, le Rassemblement, un groupe de partis d’opposition soutenant la candidature d’Etienne Tshisekedi, responsable de l’UDPS, à la Présidence de la République, avait invité ses partisans à descendre dans la rue pour « rappeler au Président Joseph Kabila l’avis d’expulsion », à trois mois de l’échéance de son second mandat, le 20 décembre prochain. La date des élections présidentielles n’a pas encore été fixée bien que la Constitution prévoie que le Chef de l’Etat doive être élu dans les 90 jours qui précèdent la fin du mandat de son prédécesseur.
Le Conseil de Sécurité de l’ONU a lancé un appel au calme et a souligné « l’importance cruciale » de la tenue des élections présidentielles « dans le respect de la Constitution ». (L.M.) (Agence Fides 22/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network