ASIE/PHILIPPINES - Déclarations du Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires à propos de la « campagne de justice sommaire » en cours

lundi, 19 septembre 2016 drogue   justice   politique   violence  

Facebook

Manille (Agence Fides) – « Dans le cadre de la campagne de justice sommaire, il existe des morts innocents. Nombreux sont ceux qui sont tués sur la base d’un simple soupçon, sans que les accusations soient vérifiées par la voie judiciaire. Cet aspect alarme l’Eglise et a été récemment réaffirmé par les Evêques ». C’est ce que déclare à l’Agence Fides le Père Socrates Mesiona, prêtre résidant à Manille et Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires aux Philippines.
« Chaque jour, nous entendons parler ici aussi, à Manille, de personnes tuées sur la base de soupçons ou dans le cadre d’opérations de police. A ce propos, les Evêques ont exprimé leur préoccupation. Nous en sommes à plus de 3.500 victimes d’exécutions sommaires » relève le Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires.
« Il est vrai que la drogue constitue une plaie grave qui afflige la nation mais ce que nous demandons est que la question soit affrontée au travers des moyens propres à l’Etat de droit et dans le respect de la vie de chaque citoyen » affirme le Père Mesiona. « Ceci pourrait constituer un point de friction entre l’Eglise et le Président Duterte, mais nous espérons que la situation pourra rentrer dans les voies de la dialectique démocratique et de la « collaboration vigilante » entre l’Eglise et les autorités politiques » remarque-t-il.
« De nombreuses institutions catholiques sont activement impliquées dans l’accompagnement des toxicomanes sur la voie de la réhabilitation. Nous espérons que cet engagement continuera. De cette manière, l’Eglise fait ce qui est en son pouvoir, en se mettant au service des faibles et des personnes fragiles » conclut-il.
S.Exc. Mgr Socrates Villegas, Archevêque de Lingayen-Dagupan et Président de la Conférence épiscopale des Philippines, a diffusé ces jours derniers un Message invitant les autorités de police à garantir le respect des droits fondamentaux et de la dignité humaine dans la lutte contre le trafic de drogue. (PA) (Agence Fides 19/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network