ASIE/TURQUIE - Accusations de complicité avec les auteurs du coup d’Etat manqué de la presse turque à l’égard du Patriarche œcuménique de Constantinople

jeudi, 1 septembre 2016 politique internationale  

Twitter

Ankara (Agence Fides) – Pour la première fois, un organe de presse turc a accusé explicitement le Patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomé I, d’être complice du coup d’Etat manqué du 15 juillet dernier ourdi selon Ankara par le prédicateur islamique Fethullah Gulen – actuellement réfugié aux Etats-Unis – et par son mouvement, Hizmet. Hier, 31 août, le quotidien Aksam a public à la une un article visant à accréditer de présumées connivences de la CIA et du Patriarcat œcuménique avec le coup d’Etat. Le quotidien met en relation la tentative de coup d’Etat et le rapprochement entre la Russie et la Turquie, après les affrontements d’un passé récent, citant comme indice le présumé lien existant entre Bartholomé I et F. Gulen un article attribué à Arthur Hughes, ancien Ambassadeur des Etats-Unis au Yémen, paru à la mi-août sur le site Internet www.orientalreview.org, lequel contenait des considérations sur le prétendu intérêt du Patriarcat œcuménique concernant un renversement des institutions répondant au Président Erdogan.
Ce même Arthur Hughes – ainsi que l’a appris l’Agence Fides – a démenti rapidement la paternité de cet article qui se présente par suite comme un faux, en obtenant le retrait immédiat du site. Il a maintenant diffusé un démenti également concernant l’article paru dans les colonnes du quotidien Aksam. L’article du quotidien turc est illustré à l’aide de photographies montrant F. Gulen en compagnie du Patriarche orthodoxe remontant aux années 1990. En 1998, avant son départ pour les Etats-Unis, F. Gulen avait également rencontré Saint Jean Paul II au Vatican. (GV) (Agence Fides 01/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network