AFRIQUE/KENYA - Préoccupation des Evêques après les incendies d’écoles provoqués par des élèves

lundi, 1 août 2016 evêques   violence  

Nairobi (Agence Fides) – Quelqu’un incite-t-il actuellement les élèves kenyans à incendier leurs écoles ? C’est la question que s’est posée S.Exc. Mgr Maurice Muhatia Makumba, Evêque de Nakuru et Président de la Commission pour l’éducation et l’éducation religieuse de la Conférence épiscopale du Kenya.
« Nous devons trouver le système pour isoler les auteurs de ces actes et éviter des conséquences sur la communauté dues aux actes de quelques éléments » a affirmé Mgr Muhatia, adressant un appel aux opérateurs scolaires afin que les actes de quelques-uns ne retombent pas sur la majorité des élèves innocents.
Selon l’Evêque, la motivation des incendies d’écoles, à savoir les nouvelles règles disciplinaires introduites pour faire face à l’indiscipline croissante et aux activités criminelles en milieu scolaire, ne constitue pas la cause principale de ces actions. Il a en revanche évoqué une « tierce main » qui inciterait quelques élèves à détruire les établissements scolaires.
Mgr Muhatia a adressé un appel aux kenyans afin qu’ils réfléchissent sur la situation morale de la nation et s’unissent afin d’insuffler chez les jeunes générations le respect et l’importance du bien commun.
Selon des nouvelles parvenues à l’Agence Fides au cours de ces deux derniers mois, plus de 30 dortoirs ont été incendiés dans plus de 20 écoles au Kenya, la majeure partie des épisodes étant intervenue dans l’ouest du pays. (L.M.) (Agence Fides 01/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network