AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - Accès aux soins contre le SIDA pour un malade sur quatre

mardi, 19 juillet 2016 santé  

sassy mom

Durban (Agence Fides) – Hier, 18 juillet, à Durban, a débuté la 21ème Conférence internationale sur le SIDA, qui s’y achèvera le 22 juillet. Environ 18.000 scientifiques, hommes politiques, responsables mondiaux et personnes séropositives se sont rassemblés pour discuter de l’état actuel de l’épidémie et des moyens pouvant permettre d’atteindre l’objectif reconnu au niveau mondial, à savoir fournir le traitement contre le virus du SIDA à 30 millions de personnes d’ici 2020. Depuis le début de l’épidémie, rappelle l’UNAIDS dans une note parvenue à l’Agence Fides, environ 35 millions de personnes sont mortes de maladies liées au SIDA, le nombre des séropositifs étant estimé à 78 millions de personnes.
« Cet objectif ambitieux ne pourra être atteint sans efforts concertés au niveau des Etats, sans un élargissement significatif de la diffusion du test, sans un maintien efficace des personnes sous traitement et sans la mise en place précoce de ce dernier et sa poursuite pendant toute la vie de la personne ». C’est ce qu’affirme l’équipe de Médecins sans frontières participant activement à la conférence de Durban. Dans ce cadre, MSF apporte sa propre expérience directe, en partageant les résultats de recherches opérationnelles dans les pays d’Afrique occidentale et centrale, où actuellement seule une personne sur quatre affectée par le virus du SIDA a accès aux soins, ces pays comptant par ailleurs près d’un tiers des décès dus au SIDA au niveau mondial du fait de l’absence d’accès aux soins et de contextes caractérisés par des conflits au sein desquels la couverture en terme de thérapie antirétrovirale se trouve à des niveaux alarmants. Aujourd’hui l’ONG supporte le traitement de plus de 250.000 personnes contaminées dans 19 pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe orientale. (AP) (Agence Fides 19/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network