ASIE/JORDANIE - Visite de la Reine au Restaurant de la Miséricorde géré par la Caritas

mercredi, 15 juin 2016 caritas  

queenrania.jo

Amman (Agence Fides) – Pour le ramadan, les bénévoles de la Caritas qui, depuis décembre dernier offrent des repas à ceux qui se trouvent dans le besoin au Restaurant de la Miséricorde ouvert à Amman, dans le quartier de Jabal al Weibdeh, ont modifié leur horaire de travail afin de s’adapter aux besoins de leurs clients, en majorité musulmans. Les repas ne sont pas servis à l’heure du déjeuner mais une ouverture a été instituée en soirée pour offrir, à ceux qui observent le jeûne du ramadan, le seul repas consommé après le coucher du soleil.
Le 14 juin, le restaurant et les autres réalités gérées par Caritas Jordanie dans le centre de Jabal al Weibdeh ont reçu la visite de la Reine Rania de Jordanie, épouse du Roi Abdallah II. Les photographies de la visite ont été également publiées sur le site officiel queenrania.jo. La Reine, qui a été reçue par Wael Suleiman, Directeur de Caritas Jordanie, a écouté la présentation des initiatives promues par la Caritas dans l’ensemble du Royaume hachémite, à commencer par celles s’adressant aux réfugiés provenant de Syrie et d’Irak. Au cours de la visite, la Reine s’est également rendue dans l’église Notre-Dame de l’Annonciation, où elle a rencontré notamment S.Exc. Mgr Maroun Lahham, Vicaire patriarcal pour la Jordanie du Patriarcat latin de Jérusalem.
Le Restaurant de la Miséricorde, inauguré à la veille de Noël 2015 (voir Fides 10/06/2016) offre chaque jour environ 500 repas chauds à ceux qui en ont besoin. La cantine a été installée dans une ancienne typographie catholique se trouvant au sein de la Paroisse Notre-Dame de l’Annonciation. « Nous tenions à faire en sorte d’être proches d’une Paroisse – a déclaré Wael Suleiman avant l’inauguration – pour montrer que cette initiative fait également partie du chemin que toute l’Eglise est appelée à entreprendre dans le cadre de l’Année Sainte de la Miséricorde, comme cela a été suggéré par le Pape François. Il s’agit également de témoigner du fait que l’Eglise, lorsqu’elle est un instrument docile de la miséricorde de Dieu, embrasse tout un chacun, à commencer par les pauvres, sans distinction ». (GV) (Agence Fides 15/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network