ASIE/INDE - Des « briques d’espérance » pour vaincre la plaie du travail des mineurs

lundi, 13 juin 2016 travail des mineurs  

ILO in Asia and the Pacific

Pasahaur (Agence Fides) – Même si le gouvernement indien et les institutions garantissent l’instruction gratuite et obligatoire à l’ensemble des enfants de 6 à 14 ans et interdit leur implication dans le monde du travail, le phénomène de l’exploitation des mineurs continue à constituer l’une des plaies les plus graves du pays. De récentes enquêtes, dont Fides a eu connaissance, ont indiqué qu’actuellement en Inde vivent environ 60 millions d’enfants qui travaillent, étant impliqués dans des activités de toute nature. Dans les vastes zones agricoles, il existe des zones dans lesquelles sont produites des briques. A Pasahaur, dans le district de Jhajjar (Haryana), à quelques 60 Km de New Delhi, se trouvent 500 fours à brique qui constituent la principale source d’approvisionnement de ce matériel pour de nombreuses provinces du nord du pays. De très jeunes enfants travaillent comme maçons experts pendant des heures, d’avril à mi-juin, sous le soleil.
Parmi les initiatives visant à résoudre le grave problème de l’exploitation des mineurs dans la zone, le Pasahaur Don Bosco est fortement engagé, y compris au travers de la construction d’un village où lancer des programmes de sensibilisation pour femmes et mineurs qui travaillent, un centre pour les enfants les plus défavorisés, ainsi que des programmes d’instruction et d’assistance pour les plus nécessiteux. Apporter un minimum d’instruction constitue l’un des principaux objectifs visant à libérer ces enfants de l’exploitation. (AP) (Agence Fides 13/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network