ASIE/PAKISTAN - Engagement d’universitaires chrétiens et musulmans en faveur des enfants des communautés marginalisées

samedi, 4 juin 2016 enfance   intolérance   paix   justice   minorités religieuses   société civile   droits fondamentaux   jeunes  

CICF

Lahore (Agence Fides) – Promouvoir la tolérance et la bienveillance, combler le clivage entre les jeunes les plus pauvres et ceux qui sont aisés, abattre les barrières religieuses et de caste entre les diverses communautés de la société, activer un changement social : telles sont les finalités d’un projet qui a comme protagonistes les étudiants de la faculté de Sciences de la gestion de l’Université de Lahore, en collaboration avec la Cecil Chaudhry & Iris Foundation. Ainsi que cela a été communiqué à Fides, l’initiative dénommée Projet Youhanabad, du nom d’un quartier de Lahore où il se tient, a impliqué les étudiants musulmans et chrétiens ainsi que les enfants chrétiens de Youhanabad, quartier presque uniquement habité par des familles chrétiennes.
Ainsi que l’indique à Fides Michelle Chaudhry, responsable catholique de la Cecil Chaudhry & Iris Foundation, « le projet se concentre sur une vaste gamme de disciplines telles que l’histoire, la représentation théâtrale, la narration, l’art et la responsabilité civique. Les jeunes bénévoles ont créé un lien spécial avec les enfants appartenant à des communautés marginalisées, afin de les aider à se sentir partie intégrante de la plus vaste communauté sociale du Pakistan ».
« Il s’agit d’une très belle initiative permettant d’atteindre les enfants appartenant aux communautés marginalisées. Ceux-ci doivent relever de nombreux défis à cause de leur foi et de l’intolérance religieuse présente au sein de la société. Le projet les aide à affronter l’impact émotionnel et psychologique » a poursuivi Michelle Chaudhry.
Les jeunes bénévoles ont travaillé diligemment pour inspirer un sens de confiance, d’amour et d’espérance parmi ces enfants défavorisés et marginalisés. « C’est un engagement concret en faveur de la construction d’un Pakistan qui va au-delà de la discrimination sociale et religieuse, de l’extrémisme religieux et de l’abus des droits qui violent la dignité humaine » a conclu Michelle Chaudhry.
La Fondation continue à s’engager afin d’éradiquer l’injustice au sein de la société, en promouvant le développement et l’émancipation des groupes défavorisés et marginalisés, en particulier ceux appartenant aux minorités religieuses. (PA) (Agence Fides 04/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
enfance


intolérance


paix


justice


minorités religieuses


société civile


droits fondamentaux


jeunes