ASIE/TERRE SAINTE - Diminution constante du nombre de chrétiens dans la bande de Gaza

lundi, 29 février 2016

Gaza (Agence Fides) – La petite communauté chrétienne de la bande de Gaza continue à diminuer. Au cours de ces derniers mois, au moins 30 jeunes ont quitté la terre sur laquelle ils étaient nés pour émigrer alors que les églises voient souvent se célébrer les obsèques des personnes âgées qui achèvent leur pèlerinage sur la terre. C’est ce que raconte le Père Mario da Silva IVI, Curé de la Paroisse latine de la Sainte Famille, dans le cadre d’un reportage réalisé par Andres Bergamini et diffusé par les moyens de communication officiels du Patriarcat latin de Jérusalem. Les départs – remarque le reportage – sont un symptôme du fait que personne ne croit plus au changement prochain d’une condition collective marquée par l’isolement international, le manque de travail et la menace jamais apaisée de nouveaux conflits.
Les chrétiens de la bande de Gaza sont désormais un peu plus d’un millier et les conditions dans lesquelles ils vivent les rendent peut-être plus prêts à reconnaître ce que peut conserver et faire grandir, en toute situation, l’espérance chrétienne. Avec le Curé, membre de l’Institut du Verbe incarné, les jeunes et les religieuses effectuent périodiquement des distributions d’aides en nourriture aux familles les plus pauvres. Sœur Milagro raconte, après une journée passée à offrir ce service de charité : « Nous avons entendu les récits bouleversants de personnes désespérées et affamées : personne ne travaille, les enfants sont nombreux. Souvent (les familles comptent) des malades (qui) ont besoin de soins, Les habitations sont vétustes parce que les parois et le toit sont en tôle ondulée et, sans énergie électrique, le froid de l’hiver pénètre partout ».
La Paroisse latine mène actuellement 12 projets visant à créer des espaces et à lancer des services au profit de la population. Dans le salon polyvalent, inauguré avant Noël (voir Fides 30/11/2015), commencent à se dérouler régulièrement également les activités typiques de tout oratoire : moment de prière, catéchisme, jeux en commun. De son côté, le Curé espère qu’au moins 5 jeunes chrétiens de Gaza pourront participer avec le Pape François aux prochaines Journées mondiales de la Jeunesse, prévues à Cracovie en juillet prochain. Le Père Mario da Silva espère aussi que les autorités israéliennes permettront l’entrée à Jérusalem pour les rites de la prochaine Semaine Sainte, des jeunes chrétiens de Gaza d’âge compris entre 16 et 35 ans, normalement exclus de la concession des permis. (GV) (Agence Fides 29/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network