AMERIQUE/COLOMBIE - Lettre au Président des trois Evêques des Diocèses du département de Choco en faveur d’une assistance sanitaire adéquate

mercredi, 24 février 2016 politique   santé   evêques   eglises locales   pauvreté  
Hôpital de Choco

laotracara.co

Hôpital de Choco

Quibdo (Agence Fides) – Les trois Diocèses colombiens de Quibdo, Istmina-Tado et Apartado ainsi que 68 organisations sociales du département de Choco, ont envoyé une lettre au Président de la République, Juan Manuel Santos, afin de se plaindre du manque de médecins spécialisés et de médecins généralistes au point que le service sanitaire public local est de mauvaise qualité.
L’Evêque de Quibdo, S.Exc. Mgr Juan Carlos Barreto, a demandé la raison pour laquelle une province de 500.000 habitants ne dispose pas d’un hôpital de troisième niveau alors que le seul existant, de deuxième niveau, se trouve dans de mauvaises conditions. « Pour avoir des soins spécialisés, il faut aller dans une autre province du pays. L’hôpital de Quibdo, qui est de deuxième niveau, est dans de mauvaises conditions. Nous ne disposons pas de services spécialisés » a souligné l’Evêque dans une note envoyée à Fides. Selon Mgr Barreto, le manque d’eau et d’égouts dans le département de Choco rend les habitants de la zone vulnérables. Ils sont en effet toujours plus porteurs de pathologies et connaissent de forts taux de mortalité infantile.
La lettre au Président Juan Manuel Santos a été expédiée le 12 février et n’a pas encore reçu de réponse. Le document de deux pages demande en outre l’intervention de l’Inspection de la Santé. (CE) (Agence Fides 24/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network