ASIE/YEMEN - Morts, blessés et édifices en ruine après le bombardement de l’hôpital de Shiara

lundi, 11 janvier 2016 santé  

Julien Harneis

Sana’a (Agence Fides) – L’hôpital de Shiara, dans le district de Razeh, au nord du Yémen, a été touché hier, 10 janvier : un grave incident qui a causé au moins 4 morts et 10 blessés outre l’effondrement de différents édifices de la structure médicale disposant du soutien de Médecins sans frontières (MSF). Selon un communiqué, diffusé par l’ONG et parvenu à l’Agence Fides, le nombre des blessés pourrait augmenter en ce que des personnes pourraient se trouver encore parmi les décombres. Le personnel et les patients ont été évacués, les malades ayant été transférés à l’hôpital Al Goumoury de Saada. Le conflit est particulièrement intense dans le district de Razeh. La population de la zone a été fortement touchée par les bombardements continuels et par le poids de dix mois de guerre.
L’hôpital de Shiara avait déjà été bombardé avant que MSF ne commence à le soutenir en novembre 2015 et les services étaient réduits aux urgences, à la maternité et aux activités salvatrices. Il s’agit du troisième incident touchant une structure de MSF au cours de ces trois derniers mois. Le 27 octobre dernier, l’hôpital d’Haydan a été détruit par un bombardement aérien provenant de la coalition menée par l’Arabie Saoudite et le 3 décembre, le centre de santé de Taiz avait été touché. Au Yémen, MSF travaille dans les gouvernorats d’Aden, d’Al-Dhale, Taiz, Saada, Amran, Hajjah, Ibb et de Sana'a. Depuis le début de cette crise, en mars 2015, les équipes médicales ont soigné plus de 20.000 blessés de guerre, gérant 11 hôpitaux et centres sanitaires et soutenant régulièrement 18 autres centres sanitaires. L’organisation a en outre envoyé jusqu’ici plus de 790 tonnes de matériel médical sur place. (AP) (Agence Fides 11/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network