VATICAN - Ordination par le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples de 14 diacres d’Afrique et d’Asie

lundi, 4 mai 2015

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Avec votre consécration au Christ et à l’Eglise, que ne vous manque jamais la joie et l’enthousiasme de ce moment. Soyez toujours prêts, en pensant à ce jour, à surmonter les difficultés que vous rencontrerez dans la vie et dans le ministère, étant reconnaissants à Dieu de vous avoir choisis, incorporés à son ministère et envoyés dans le monde ». C’est par cette exhortation que S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, s’est adressé aux 14 élèves du Collège pontifical urbanien, provenant de neuf Nations d’Afrique et d’Asie, qu’il a ordonné Diacres dans l’après-midi du samedi 2 mai, en la Basilique Saint-Pierre.
En s’appuyant sur l’Evangile du Dimanche, qui présentait la parabole de la vigne et des sarments, le Cardinal a mis en évidence, dans son homélie, d’abord et avant tout que « toute vocation appartient à Dieu et qu’Il en est l’origine et l’auteur… Ceux qui pensent être seuls à décider et que tout est dû à leur volonté se trompent ». Un autre aspect mis en évidence est que « Jésus est la vraie vigne. Dans l’Incarnation, Il s’est greffé, comme un greffon de très haute qualité, sur l’humanité stérile et incapable de produire de bons fruits. Par conséquence, nous aussi sommes insérés et greffés sur ce nouveau bourgeon. Et c’est seulement de notre union avec Lui que dépend le caractère fructueux de notre ministère ». Enfin, la finalité du fait d’être uni au Christ est « de rendre gloire à Dieu et de produire des fruits de charité et de bien. Un sarment qui ne produit pas de fruit ne sert à rien. On le jette, on le brûle ».
Le Préfet du Dicastère missionnaire s’est ensuite attardé sur la définition de l’identité et des caractéristiques du service que le diacre est appelé à remplir dans l’Eglise : « Jésus est l’exemple que le Diacre doit imiter… Le Diacre reproduit le Christ dans son action ». Le service diaconal « n’est pas un service quelconque mais il s’agit d’un service ecclésial, tel que l’accomplissait les Apôtres et qui fut confié à « des hommes de bonne réputation, pleins d’Esprit et de sagesse ». En outre, il s’agit d’un service tiré du ministère apostolique. Enfin, il s’agit d’un service « propter homines », c’est-à-dire au profit de la communauté et en particulier des plus défavorisés ».
Enfin, s’adressant aux nouveaux diacres, ils les a exhortés à la mission en ces termes : « Chers Diacres, vous provenez de neuf pays d’Afrique et d’Asie : le Ghana, la Corée, le Nigeria, la Chine, l’Ouganda, la Tanzanie, le Congo Brazzaville, le Bénin et le Cameroun. Il s’agit de territoires dans lesquels l’Eglise est jeune mais aussi dans lesquels la foi en Jésus n’a pas été prêchée à beaucoup. Vous devez alors avoir un cœur missionnaire, comme le dit le Pape François dans l’Exhortation apostolique Evangelii Gaudium, lorsqu’il affirme vouloir une Eglise capable de transformer toute chose pour inaugurer une saison évangélisatrice plus fervente, plus joyeuse, plus généreuse, plus audacieuse, pleine d’amour jusqu’au bout et de vie contagieuse ! ». (SL) (Agence Fides 04/05/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network